La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Strasbourg Le discret colpolteur

février 2010 | Le Matricule des Anges n°110 | par Philippe Savary

Titulaire d’un DESS d’économie, Francis Bernabé était plutôt destiné à devenir assureur ou banquier. Ce natif d’Allemagne, d’un père militaire et d’une mère alsacienne, trouve un job d’été à la FNAC de Strasbourg en 1980. « J’étais en instance de divorce. Il fallait que je travaille. » Il apprend le métier auprès d’Anne Schenk, future directrice de Mollat à Bordeaux. « Quand je lui ai annoncé que je créais ma librairie, elle m’a présenté à tous les éditeurs au Salon du livre de Paris. C’est comme ça que j’ai pu démarrer sans avoir de remises inférieures à 35 %. » Un luxe. Quai des brumes ouvre ses portes en 1984, quai des Bateliers (Mc Orlan raconte dans son roman qu’il visitait les dames rue des Couples, non loin de là). L’exiguïté du local (30 m2) évite la dispersion : Francis et Sylvie Bernabé privilégient la littérature et les sciences humaines. En 1987, Bohumil Hrabal, le facétieux pragois, invité à Strasbourg, échappe à son commissaire politique en se cachant dans les toilettes de la librairie. Un an plus tard, sans rapport avec l’épisode qui précède, la librairie déménage sur le même quai, double sa surface et son chiffre d’affaires. En partie grâce à son nouveau rayon art (prisé par l’École des arts décos toute proche). En 1997, c’est un renfort de poids qui rejoint l’équipe : Philippe Fusaro (auteur entre autres du Colosse d’argile, à La Fosse aux ours). « À cette époque, il était encore question de déménager. Pour développer notre fonds jeunesse ». Mais un cancer le foudoie et l’éloigne du commerce pendant deux ans. Ce « miraculé de la vie », selon sa femme, a donc installé Quai des brumes, au 120, Grande’rue, en 2004. Vingt ans après. Lors de l’anniversaire, François Maspero était l’invité d’honneur. Et il continue toujours d’approvisionner les bibliothèques de la ville avec sa vieille berline.

Cet article est réservé aux abonnés.
Auteurs, critiques, interviews, dossiers thématiques: découvrez tous les contenus du Matricule des Anges.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

LMDA papier n°110
6.50 €
LMDA PDF n°110
4.00 €