La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Revue La totale

mai 2010 | Le Matricule des Anges n°113 | par Gilles Magniont

Temps noir N°13

Toujours d’allure soignée et de formes généreuses, toujours rendant compte de l’actualité des « littératures policières » (notes de lecture, hommage à Thierry Jonquet mort en août dernier, propos d’une des maîtres d’œuvre de la récente retraduction du fonds Hammett…), la revue Temps noir ouvre encore sur une pluralité de formes : ici il est question de bande dessinée (La Princesse du sang de Manchette, adaptée par Doug Headline et Max Cabanes), de cinéma (voir notamment les sobres réponses du réalisateur Nicolas Boukhrief) ou encore de théâtre, avec la reproduction d’un inédit de Jean Meckert, la pièce Nous avons les mains rouges (1950). C’est que le polygraphe Meckert, alias John Amila, fut un des premiers français de la « Série noire » qu’évoque ce numéro : on découvre notamment la prudente ligne éditoriale de Marcel Duhamel, entre 1948 et 1953, entre la crainte de l’outrage aux bonnes mœurs (Boris Vian était alors condamné pour J’irai cracher sur vos tombes) et la défiance de la politique - à Meckert dont un manuscrit mettait en cause le gouvernement américain, Duhamel écrit : « la Série Noire ne peut pas se permettre, étant la diversité et le nombre de ses lecteurs, de prendre position dans un conflit d’ordre international »… L’étude de Franck Lhomeau, extrêmement documentée, s’avère passionnante de bout en bout ; elle parachève un sommaire affriolant, auquel il ne manque qu’un gramme de fantaisie pour combler les irresponsables que nous sommes.

Temps noir N°13, 324 pages, 16 (éditions Joseph K.)

La totale Par Gilles Magniont
Le Matricule des Anges n°113 , mai 2010.
LMDA papier n°113 - 6.50 €
LMDA PDF n°113 - 4.00 €