La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Histoire littéraire Les cahiers de Illiazd-Club (N°7)

juillet 2010 | Le Matricule des Anges n°115 | par Éric Dussert

Un pan de l’histoire littéraire et éditoriale est enfin éclairé grâce aux efforts d’un jeune chercheur, Antoine Perriol, qui s’est penché avec un sûr instinct sur la destinée de l’imprimerie Union pour Les Cahiers de l’Iliazd-Club. Fondée en 1909 par deux typographes de l’entourage de Lénine en exil, sous le nom de Kooperativnaïa tipografia soïouz, cette maison accueillit sous l’influence de la romancière Roch Grey, du peintre Serge Férat et d’Apollinaire, qui y fit imprimer ses premiers calligrammes, la plupart des éditeurs de livres ou de revues vigilants quant à la qualité de leur production. De la revue Action de Fels et Sauvage aux monographies de Skira, en passant par Minotaure ou les Cahiers d’art de Zervos, la clientèle d’Union était de choix.
Naturellement, Les Cahiers de l’Iliazd-Club étant voués à l’étude de l’œuvre du poète, artiste et typographe d’origine géorgienne Iliazd (Illja Zdanevitch dit, 1894-1975), ses rapports avec l’imprimerie Union entre 1921, date de son arrivée à Paris, et 1975 composent le gros et beau morceau du numéro. Ce sont cinquante-deux ans de collaboration qu’Antoine Perriol a explorés dans les archives de l’imprimerie où subsistaient la trace des nombreux travaux tels qu’affiches, placards, catalogues d’exposition, bons de souscription, cartons de vernissages, etc. Quelques-uns de ses trésors de papier sont reproduits ici en couleur. Mais les archives contenaient d’autres surprises comme cette correspondance en vers avec Dimitri Snégaroff, l’un des patrons historiques de l’entreprise, où la fantaisie de l’inventeur de la poésie Zaoum et auteur de Ledentu le phare (1923) se révèle délicieuse. « Courrier lent, pour toi Dimitri,/ Venant du poète, un colis./ Pardonne-le pour ces détours,/ Il te promet dans les huit jours,/ Pour l’honneur de la poésie/De t’apporter l’autre partie. » (19 avril 1937).

les cahiers de illiazd- club (N°7)
Iliazd-Club/Association des amis de l’université du 41°
(24, rue de Vintimille, 75009 Paris), 224 pages et 28 pages quadri, prix nc

Les cahiers de Illiazd-Club (N°7) Par Éric Dussert
Le Matricule des Anges n°115 , juillet 2010.
LMDA papier n°115
6.50 €
LMDA PDF n°115
4.00 €