La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Perdre pied

novembre 2010 | Le Matricule des Anges n°118

La Chute de la Maison Usher (et CD)

Pendant toute la journée d’automne, journée fuligineuse, sombre et muette, où les nuages pesaient lourds et bas dans le ciel, j’avais traversé seul et à cheval une étendue de pays singulièrement lugubre, et, enfin, comme les ombres du soir approchaient, je me trouvai en vue de la mélancolique Maison Usher »… Encore une fois, le narrateur accomplit son voyage vers le manoir gothique et sa fin-de-race’s family. Encore une fois, on s’interroge : y sera-t-il victime d’hallucinations contagieuses, ou d’événements fantastiques ? La nouvelle n’a bien sûr pas bougé depuis que Baudelaire la traduisit de Poe : sauf qu’ici, elle se trouve doublement enveloppée, les éditions Horripeaux lançant une collection de livres à l’illustration graphique et sonore. On s’est donc très sérieusement livré à un essai d’immersion. Sur la page intelligemment peinte par Axel Garrigues, de taches d’encre en croquis d’enfant, des formes plus ou moins figuratives accompagnent le récit et ses fantasmes, en même temps que de mimétiques jeux de typographie (changement de police pour les propos rapportés, texte qui se reflète au moment où la Maison se répercute dans l’étang) ; sur les pistes de Francis Gallon (le CD joint est divisé en séquences susceptibles de suivre notre rythme de lecture), grincements, souffles et distorsions diverses font écho au « mal de famille » des Usher, sur lequel se posent parfois quelques accords de guitare – ce que l’attentif lecteur conçoit bien, considérant l’« état morbide du nerf acoustique (de Roderick Usher), qui rendait pour le malheureux toute musique intolérable, excepté certains effets des instruments à corde ». à donner corps à l’irritabilité des sens, à figurer les divagations de l’esprit, cette édition parvient avec pas mal d’invention gracieuse. Rendez-vous en novembre, pour le deuxième volume de la collection : Le Livre de Thel de William Blake.

Gilles Magniont

La Chute de la Maison Usher
Edgar Allan Poe
Illustration graphique d’Axel Garrigues et sonore de Francis Gallon
Horripeaux, 48 pages, 20

Perdre pied
Le Matricule des Anges n°118 , novembre 2010.
LMDA PDF n°118
4.00 €