La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Mauvais coûts

septembre 2016 | Le Matricule des Anges n°176 | par Martine Laval

Ce pourrait être un petit manuel, sorte de mode d’emploi du cynisme. Cynisme ? Que dit le dico ? (cf. cnrtl.fr) Ceci : « Mépris des conventions sociales, de l’opinion publique, des idées reçues, généralement fondé sur le refus de l’hypocrisie et/ou sur le désabusement, souvent avec une intention de provocation.  » Du pile-poil pour Jacky Schwartzmann qui signe un roman extravagant, grinçant – énervant et drôle (un comble). Aspinall, le narrateur, l’annonce à la première ligne : « Je suis un bâtard.  » Un fils presque de personne. Sa mère ? « Une pute.  » N’empêche, le quadra a fait sa route, largué le monde prolétarien, et jouit désormais d’un poste de cadre, acheteur chez Arema. Défilent dans Mauvais coûts, une multitude de sales coups : situations loufoques d’un réalisme inquiétant et reparties superbement balancées, vaches, sagaces et même grasses. Jacky Schwartzmann, écrivain cent mille volts, épingle le moindre geste, la moindre parole, sans remords, et fort heureusement. Il passe tout à sa moulinette méchante-méchante : le libéralisme, les politiques, la hiérarchie, les syndicats, les collègues, la famille, et on le suit avec un certain plaisir. Mais quand il brocarde « les femmes », il oublie d’être pertinent et percutant, et, ballot, se laisse aller au plus que trop convenu : « Les femmes sont en train de nous montrer que l’égalité des sexes est une réalité puisqu’elles font de la merde exactement comme nous on faisait avant. Elles sont mêmes un peu plus vaches, un peu plus putes.  » De telles doses de mordant ne cachent en rien la grande désillusion qui semble torturer le tandem narrateur / auteur. Avec ces Mauvais coûts, lecteur – et même lectrice – tous concernés par la débâcle de notre monde si moderne trouveront leur compte… de fous-rires.

Martine Laval

Mauvais coûts de Jacky Schwartzmann
La Fosse aux ours, 202 pages, 17

Le Matricule des Anges n°176 , septembre 2016.
LMDA papier n°176
6.50 €
LMDA PDF n°176
4.00 €