La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Par la ville, hostile de Bertrand Leclair

octobre 2016 | Le Matricule des Anges n°177 | par Anthony Dufraisse

D’abord il y a eu le « tsunami policier ». L’arrestation des deux fils, la perquisition : « les flics ont dévasté l’appartement, ce jour maudit où ils ont tout défoncé malgré ses cris, jusqu’à sonder les murs abîmés en quête de la came, ouvrir les conserves, démonter les meubles en métal, éventrer les matelas, les coussins, les fauteuils ». Puis il y a eu la réclusion : les enfants jetés en prison et elle, « Madame Pinto », claquemurée dans son HLM, « une centrifugeuse qui aspire la pensée au trou noir de sa vie ». Sans documentation, s’en remettant à sa seule imagination, Bertrand Leclair s’empare d’un récent fait divers : ses deux garçons incarcérés pour trafic de drogue, une mère attend d’être expulsée. Que peut-il se passer dans la tête de cette femme dont la vie n’aura été qu’un « sac d’embrouilles »  ? Réponse en forme de monologue intérieur vertigineux. La femme crache sa vie, boule de bile, elle rumine, guettée par la folie : « Ça débloque de partout, dans sa tête, une confusion de questions qui la harcèlent, qui la pourchassent ». Souvenirs qui pourrissent, obsessions qui nourrissent ; elle guette l’inéluctable en la personne d’un huissier, une femme, maître Lariboisière, dont elle ne saurait évidemment pas soupçonner le trouble qui la mine elle aussi. Le moment de l’expulsion venu, la femme se retrouve à la rue. Commence alors un autre tourbillon. Déboussolée, somnambulique, elle erre au hasard du bitume : « boule de flipper dans la ville hostile, qui la renvoie de bande en bande avec une brutalité de partie gratuite, heurtant des champignons lumineux qui l’électrocutent sans répit, des hommes qui la relancent, en l’expulsant des quais de gare ou de métro ». On sera touché par cette chronique d’un cauchemar éveillé. Cela pourrait être un récit essentiellement pathétique, c’est surtout une interrogation, une mise en cause de la société : comment peut-on en venir à créer des spectres, des zombies, cette armée des ombres tapies dans les recoins de nos villes ? Un livre sous tension qui questionne notre psychologie collective.

Anthony Dufraisse

Par la ville, hostile de Bertrand Leclair
Mercure de France, 127 pages, 13,50

Par la ville, hostile de Bertrand Leclair Par Anthony Dufraisse
Le Matricule des Anges n°177 , octobre 2016.
LMDA PDF n°177
4.00 €
LMDA papier n°177
6.50 €