La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger La File indienne

novembre 2016 | Le Matricule des Anges n°178 | par Julie Coutu

Bienvenue au Mexique, et préparez-vous au pire. Basé sur des faits réels, le massacre de San Fernando, en 2011, La File indienne est un roman brutal, sec et sans fioritures. Le regard qu’Antonio Ortuño porte sur son pays, sur ses concitoyens, est sans concession. Chacun de ses mots sonne comme une condamnation. Violence, silences, misère, corruption, soumission sont les maîtres mots d’un récit impossible à lâcher.
La File indienne est une histoire de migrants et de laisser faire. Une histoire de misère ordinaire sous les cieux mexicains. « Nous sommes des millions à nous barrer aux États-Unis. Et en même temps, des centaines de milliers de Centraméricains font comme nous. Sauf que, pour arriver là-bas, il leur faut traverser notre territoire. » Le territoire mexicain, comme les sept cercles de l’enfer : « même si tu arrives à échapper à tous ces prédateurs, (…) il te faudra encore te demander de quelle manière tu entreras aux États-Unis, car ce sont les mêmes Mexicains qui ont semé ta route de frayeurs qui en contrôlent toutes les voies d’accès. »
Surtout, si vos pas vous conduisent jusqu’à Santa Rita, ne vous arrêtez pas. Filez. Tout droit. Le plus loin et le plus rapidement possible. À la rubrique faits divers : massacre de migrants. Irma, mère célibataire, au service de la Commission Nationale de Migration, la Conami, est envoyée sur place pour gérer l’orientation des survivants. La mission semble balisée. Elle s’avère un cauchemar en eaux troubles. Le temps s’allonge, les témoignages se mêlent. Vidal son voisin la fascine, la Panaméenne Yein la hante, Luna le journaliste la poursuit. Qui sont les tueurs ? Qui donne les ordres ? La File indienne est un thriller dont on redoute les réponses, un roman oppressant, qui conduit pas à pas vers des abîmes insondables. Irma s’y perd, en même temps que l’espoir. Le Mexique selon Ortuño est un enfer dont personne n’est certain de pouvoir échapper.

Julie Coutu

la file indienne d’Antonio Ortuño
Traduit de l’espagnol (Mexique) par Marta Martinez Valls, Christian Bourgois, 240 pages, 18

Le Matricule des Anges n°178 , novembre 2016.
LMDA papier n°178
6.50 €
LMDA PDF n°178
4.00 €