La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger Empaillé de Mario Bellatin

mai 2017 | Le Matricule des Anges n°183 | par Didier Garcia

Estampillé « roman », le nouvel opus de l’écrivain mexicain Mario Bellatin (né en 1960) présente deux cours récits énigmatiques. Dans « Empaillé », qui donne son titre au volume, le narrateur (qui n’est autre que l’auteur) se retrouve dans une situation hautement improbable. En pleine nuit, il surprend un homme assis au bord de son lit : Mario Bellatin en personne, ou un clone, voire un avatar, nous ne saurons jamais puisqu’il s’empresse de le baptiser « Mon moi ? ». L’apparition se lance alors dans un long monologue au cours duquel il évoque la conversion au soufisme de Bellatin (détail que la traductrice nous donne pour autobiographique) et explore une partie de son œuvre, en particulier Salon de beauté (finaliste du prix Médicis étranger en 2000), Jeu de dames et Chiens héros…
Le second (« Le clerc de notaire Murasaki Shikibu ») met en scène l’auteure mexicaine Margo Glantz (née en 1930 et amie de Bellatin), laquelle subit une double métamorphose, contrairement à Gregor Samsa, le triste héros de Kafka : d’abord en Murasaki Shikibu, l’auteur présumé du célèbre Genji Monogatari (ou Dit du Genji, œuvre majeure de la littérature japonaise du XIe siècle), pour ensuite apparaître sous les traits d’un clerc de notaire…
Constitué d’un seul paragraphe ponctué çà et là par une paire de ciseaux (qui paraît intimer au lecteur de faire une pause), chaque récit se referme sur une sorte de liste récapitulant tout ce qui a été abordé précédemment, comme pourrait le faire une table des matières.
On ne sait s’il convient de prendre tout cela très au sérieux, ni s’il faut prendre pour argent comptant ce que ce fantôme nocturne débite sur les textes de Bellatin, mais l’étrangeté des deux récits (en lesquels se mêlent éléments auto-biographiques et fiction) invite le lecteur à découvrir ou redécouvrir cette œuvre qui échappe « aux structures narratives classiques ».

Didier Garcia

Empaillé de Mario Bellatin
Traduit de l’espagnol (Mexique)
par Chloé Samaniego, La Différence,
96 pages, 13

Empaillé de Mario Bellatin Par Didier Garcia
Le Matricule des Anges n°183 , mai 2017.
LMDA papier n°183
6.50 €
LMDA PDF n°183
4.00 €