La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger De l’autre côté de l’autre côté, de Pablo Nemirovsky

juillet 2017 | Le Matricule des Anges n°185 | par Dominique Aussenac

De l’autre côté de l’autre côté

Les exilés sont-ils tous logés à la même enseigne ? Syriens, Irakiens ou autres Soudanais, Afghans d’aujourd’hui ont-ils des points communs avec les Latinos qui ont fui les dictatures sud-américaines des années 70. Parmi ces derniers beaucoup ont péri, dépéri, sont devenus fous. D’autres ont tenu le coup grâce notamment à la culture. C’est le cas de Pablo Nemirovsky qui a quitté l’Argentine en 1976, s’est mis à étudier la musique. Joueur de bandonéon, il a créé le groupe Tierra del Fuego. Il compose aujourd’hui pour le théâtre et le cinéma, écrit des recueils de palindromes. Ce premier roman évoque l’exil d’une manière tragicomique.
Quatre jeunes gens quittent leur pays au début de la dictature du général Videla. Pieds nickelés érudits, sublimes et irritants, ils fondent le MEMO (Mouvement Extrémiste Modéré Oxymoriste). Ils sont fous de mots, de rhétorique et de football : « oxymore, cela résonnait joyeusement à ses oreilles, comme une harpe au vent, comme un accord parfait majeur ». À Paris, ils survivent en sirotant du maté et en élucubrant. Bargas résiste tant bien que mal à son invasive logeuse Mme Duverneuil. Gros-Suné squatte chez son amoureuse Régine. Tristan la carotte est passionné de métafoot. Ils partent rencontrer Michel Platini à Lyon pour le dissuader de participer à la Coupe du monde qui aura lieu en Argentine. « – Mais quel rapport entre le mouvement et la métaphysique d’une part, et le Mundial et le MEMO de l’autre ? – Je ne sais pas très bien, non plus. Je crois qu’il s’agit d’instiller le doute et la polémique là où personne ne s’y attend et de démasquer ainsi…  » Burlesques, vaines, pathétiques, leurs agitations et autres pérégrinations immatures ne changeront en rien la face du monde, mais les écarteront du désespoir, engendrant ainsi une sorte de « dés-exil ». « Je suis pure littérature, donc je suis. Je suis vers, je suis libre, je suis le songe de Calderon.  »

Dominique Aussenac

De l’autre côté de l’autre côté, de Pablo Nemirovsky
Traduit de l’espagnol (Argentine)
par Guillermo Nemirovsky
Milena, 174 pages, 15

De l’autre côté de l’autre côté, de Pablo Nemirovsky Par Dominique Aussenac
Le Matricule des Anges n°185 , juillet 2017.
LMDA PDF n°185
4.00 €