La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Dix petites anarchistes

novembre 2018 | Le Matricule des Anges n°198 | par Franck Mannoni

Faire la révolution est aussi une affaire de femmes. Daniel de Roulet le démontre avec verve en racontant l’histoire de dix d’entre elles, prolétaires originaires de Saint-Imier, en Suisse, parties en Amérique du Sud pour y concrétiser leurs idéaux. Après la Commune de Paris en 1871, une vague de contestation sociale déferle sur le petit village helvète où l’industrie horlogère prospère. Le climat est tendu entre progressistes et conservateurs : « Nos pères voulaient croire que l’industrie finirait par nous apporter le bonheur. Tu parles ». Les querelles se multiplient, sur fond de différences linguistiques et culturelles. Une agressivité à l’opposé des épisodes de fraternisation qui unissent parfois les soldats et les révoltés. C’est tout ce vécu que Daniel de Roulet met en scène, réussissant à lier petite et grande histoire. En 1873, malgré l’échec avéré de deux amies, huit femmes et neuf enfants de moins de 6 ans embarquent donc à bord du Virginie, qui emporte à son bord des déportés de la Commune. Dans une des geôles figure la militante Louise Michel, qui devient source d’inspiration pour les exilées. La maladie, la mort, les crimes, tous ces drames attendent les aventurières qui débarquent à Punta Arenas, au Chili. Le lieu n’a rien à voir avec les promesses d’eldorado : « S’installer, se débrouiller, survivre : notre rêve d’une vie différente s’éloignait ». Pourtant, pragmatiques et solidaires, les baroudeuses parviennent à monter un petit commerce, puis remettent tout en jeu pour rejoindre une île perdue. À Juan Fernandez, une communauté libre s’appuie en effet sur la responsabilité individuelle et bâtit une nouvelle société. Là encore, déboires et désillusions viennent saper un temps le moral des globe-trotteuses rescapées. Tout en brossant le portrait de cette fin de XIXe siècle agitée et bouillonnante, Daniel de Roulet remet au goût du jour l’utopie dans ce qu’elle peut avoir de plus noble, car il n’est « pas besoin de réussir pour garder espoir  ».

Franck Mannoni

Dix petites anarchistes de Daniel de Roulet
Buchet-Chastel, 224 pages, 15

Le Matricule des Anges n°198 , novembre 2018.
LMDA papier n°198
6.50 €
LMDA PDF n°198
4.00 €