La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Poésie Le Livre du dedans

juin 2019 | Le Matricule des Anges n°204 | par Flora Moricet

Le Livre du dedans

Compositeur dans un groupe de rock, plasticien, auteur d’une dizaine de livres scrutant nos sociétés modernes, Patrick Bouvet pratique une littérature que l’on pourrait appeler performative : qui agit sur le réel. Dans ce nouveau texte composé de strophes mêlant courts extraits littéraires et souvenirs d’enfance, hommage est rendu à la lecture. Livre d’images « où des mots blancs viennent / effleurer les cheveux / longs et clairs », il donne à voir et à entendre le pouvoir des mots de révéler un monde invisible. Partant à la conquête du moindre signe, le petit garçon que fut l’écrivain perçoit dans toute lecture la magie de « relie(r) / les choses visibles / aux choses cachées », de faire le lien « entre les livres / du dedans / et du dehors ». Le Livre du dedans est aussi le livre d’un fils dédié à sa mère, d’un garçon qui « veut se mêler aux récits  » aussi bien familiaux que mythologiques. Avant d’en connaître la signification, avant le déchiffrement du monde ou de mondes, le mot est d’abord une « ligne d’horizon » et le livre, tenu à bout de bras se regarde comme la « carte d’un territoire ». À partir de collages directement inspirés de William Burroughs qui fait partie de la constellation de lectures aux côtés de H. G. Wells, Jules Verne, J. G. Ballard ou Mary Shelley…, Patrick Bouvet recompose des unes de magazines dans l’espace de la page. Toutes les écritures permettent d’« accéder à un monde / fait de différentes versions » : «  comme dans les bandes dessinées qu’il lit / les pensées / sortent de la tête / en faisant des bulles / qui flottent dans l’air ».
L’espace familial de l’enfant, le dedans, glisse au fur et à mesure des pages vers le dehors : « la ville semble écrire / un poème lumineux / mots-néons / (…) ville-texte ». On pense alors à des artistes visuels conceptuels américains tels que Ed Ruscha ou Jenny Holzer pour lesquels les mots et enseignes lumineuses dans le paysage urbain sont la matière première. Chez Bouvet aussi, sobrement, les mots se mettent à scintiller.
Flora Moricet

Le livre du dedans de Patrick Bouvet
L’Olivier, 132 pages, 13,50

Le Matricule des Anges n°204 , juin 2019.
LMDA papier n°204
6.50 €
LMDA PDF n°204
4.00 €