La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Histoire littéraire

juillet 2020 | Le Matricule des Anges n°215 | par Christine Plantec

Quel est le point commun entre Austen, Leopardi, Pessoa, Stendhal, Voltaire et Woolf ? Difficile à dire. Pourtant une même irrévérence vis-à-vis des conventions les caractérise, qu’elle s’incarne dans leurs visions de l’art ou dans leurs vies aimantées par un principe de liberté subsumant tout le reste.
Les éditions L’Orma réunissent ces six auteurs en une collection originale : éditer des extraits de leurs correspondances privées, les rassembler en un livre de format carte postale. 60 pages de lettres où il est question d’art, de littérature, d’amour et de bonheur. Chaque lettre est une plongée dans l’univers intime de l’auteur. Un appareil critique impeccable en précise le contexte et les enjeux. La jaquette de chaque livre, par la magie d’un origami simple, se métamorphose en enveloppe prête à l’envoi. Ne reste que le timbre à coller.
C’est à Rome que Lorenzo Flabbi et Marco Federici Solari ont fondé cette collection mêlant tradition et modernité car si le prêt-à-poster est bien de notre époque, la pratique épistolaire est devenue, au fil du temps et de la technologie, un acte joliment vintage. L’idée des « Plis » a jailli alors que résidant à Berlin, les deux amis déploraient de ne recevoir que factures et publicités dans leur boîte aux lettres.
Si les éditions L’Orma (qui par ailleurs publient Ernaux, Gracq, Volodine ou Pagano) défendent l’idée d’une littérature exigeante, les « Plis » sont à l’image de cette culture européenne vivace et audacieuse qui parvient à faire lien par-delà les frontières et les langues. On attend déjà les cinq prochains envois : Lovecraft, Nietzsche, Shelley, Poe et Verdi.

Christine Plantec

« Les Plis », L’Orma, 7,95 l’unité

Le Matricule des Anges n°215 , juillet 2020.
LMDA papier n°215
6.50 €
LMDA PDF n°215
4.00 €