La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger Cette brume insensée, d’Enrique Vila-Matas

septembre 2020 | Le Matricule des Anges n°216 | par Didier Garcia

Cette brume insensée

Simon Schneider, « fournisseur de citations littéraires » (et donc héritier d’un art inventé par Georges Perec), travaille pour celui qu’il nomme « l’auteur distant », autrement dit son propre frère, le grand écrivain Rainer Bros, qui jouit d’une reconnaissance mondiale grâce à ses « cinq romans rapides » auxquels Simon a contribué à sa manière. Pourquoi distant ? Parce que Rainer est passé maître « dans l’art de ne pas se laisser voir », et qu’il vit dissimulé quelque part aux États-Unis.
Un jour, Rainer lui envoie un message pour lui annoncer qu’il se rend à Barcelone et lui donner rendez-vous (Simon vit à Cadaqués, sur la Costa Brava). Les retrouvailles entre les deux hommes, après une séparation de vingt ans, ont lieu sur fond de tensions politiques, avec la proclamation de la République catalane (nous sommes à la fin du mois d’octobre 2017). Elles sont surtout l’occasion d’échanges surréalistes entre les deux frères, au cours desquels le lecteur apprend que Rainer se tient pour « une honteuse imitation de Salinger », et que Thomas Pynchon n’existe pas (derrière ce nom de plume se cache une organisation secrète qui embauche des écrivains capables d’écrire des romans pynchonniens et d’entretenir le mythe de cet auteur invisible).
Le projet que Rainer présente alors à Simon a de quoi le déconcerter : il ambitionne d’écrire de la non-fiction, en racontant les trois derniers jours que son frère a vécus avant de le rejoindre à Barcelone (il devra ensuite feindre d’être mort en ayant chuté d’un tramway). Mais après le refus de Simon, Rainer disparaît et renonce à l’écriture.
Avec ce nouvel opus, Enrique Vila-Matas (né en 1948) place plus que jamais la littérature au centre de son œuvre romanesque. En en faisant à la fois le sujet de son roman et son personnage principal, il réalise un beau tour de passe-passe : transformer la littérature en fiction.

Didier Garcia

Cette brume insensée
Enrique Vila-Matas
Traduit de l’espagnol par André Gabastou
Actes Sud, 256 pages, 21,80

Cette brume insensée, d’Enrique Vila-Matas Par Didier Garcia
Le Matricule des Anges n°216 , septembre 2020.
LMDA papier n°216
6.50 €
LMDA PDF n°216
4.00 €