La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Toucher le fond

janvier 2021 | Le Matricule des Anges n°219 | par Valérie Nigdélian

A la piscine avec Norbert

De prime abord, À la piscine avec Norbert, première incursion dans le roman de la poétesse et performeuse Véronique Pittolo, pourra paraître d’une pauvreté déconcertante. Voire d’une insignifiance crasse. Le jour, refusant sa péremption prochaine sur le grand marché de la baise en ligne, une cinquantenaire aux « appâts (…) médiocres » muscle ses fesses dans le couloir des nageurs moyens à la piscine des Amiraux (Paris, 18e). Elle peut ainsi, la nuit, voguer de clics en clics « compulsifs » sur Meetic et, des Axel, Eddie, Giorgi ou JeanGé, établir une évaluation comparée de l’anatomie, pilosité et performances – sa façon à elle d’être « libre, épanouie ». Ou, avec Norbert, enfiler des perles sur « la faillite de la social-démocratie » (en sortant du Franprix), « l’affaire Venstinne » et « Mitou » (« Aimer être violée n’est pas entré dans les mœurs »), les salaires mirobolants des patrons du CAC 40 (« Je pense à ma retraite future de mémé à chat ») – mention spéciale pour « La mort des migrants passe inaperçue (contrairement à celle de Johnny). » Bienvenue en médiocratie ? La narratrice s’interroge, babille, et l’on tourne en rond avec elle, comme elle nage en rond dans le grand bassin. Le récit renvoie donc en miroir une image bien peu glorieuse du monde dans lequel nous vivons : conversations de comptoir, « bon sens » déconcertant, conscience politique proche de la ligne de flottaison… Dans le système néolibéral, tout équivaut à tout, et tout est interchangeable, les corps comme les idées.
Faussement naïve, furieusement ironique, l’écriture de basse intensité de Pittolo interloque, amuse, agace… et, comme « Houelle(becq) » avant elle, questionne ce bric-à-brac d’opinions toutes faites et de valeurs consensuelles, digérées dans le seul totem encore debout dans cette grande nuit de la pensée : l’individualisme.

Valérie Nigdélian

À la piscine avec Norbert
Véronique Pittolo
Seuil, 176 pages, 17 

Toucher le fond Par Valérie Nigdélian
Le Matricule des Anges n°219 , janvier 2021.
LMDA papier n°219
6,00 €
LMDA PDF n°219
4,00 €