La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger L' Enfant caché

mai 2021 | Le Matricule des Anges n°223 | par Virginie Mailles Viard

Musique et poésie sont synonymes d’engagement. Par le corps et par l’esprit, elles exigent un investissement total. Gabriele Santoro est un maestro engagé, qui déclame chaque jour des poèmes de Cavafis, en écoutant Schubert. Ce sont des rituels quotidiens dans sa vie de reclus rythmée par les allers et retours entre l’université et son appartement à Forcella, un quartier malfamé de Naples. Depuis sa fenêtre, il observe le ballet silencieux des mafieux de la Comorra. Mais contrairement à l’intrigue de Fenêtre sur cour, le crime à venir ne se passe pas à l’extérieur mais dans son appartement. Il prend la figure angélique d’un enfant, Ciro, qui habite dans l’immeuble et trouve refuge chez lui. L’enfant, énigmatique et silencieux, va le décentrer : l’amour est entré dans la vie de Gabriele. Il va ouvrir ses bras à cette paternité dangereuse, comme s’il avait toujours été prêt, que musique comme poésie « ces déesses qui avaient jusque-là présidé à sa vie d’homme solitaire avaient été balayées cédant la place à un dieu-enfant ».
Roberto Andò, auteur et réalisateur, écrit comme il filme, son récit glisse et coulisse de fenêtre en cour, et les regards sont autant de mouvements de caméra, tenant à bout de bras ce personnage de Gabriele « dans la tentative désespérée de sauver un enfant d’un meurtre que les autres considéraient comme inéluctable ». Peut-il empêcher « l’ouvrage des dieux » ? Roberto Andò dresse ici le portrait de Naples vouée au crime, et Ciro et Gabriele en figures lumineuses, libres et résistantes. L’Enfant caché doit sortir sur les écrans en 2021.

Virginie Mailles Viard

L’Enfant caché
Roberto Andò
Traduit de l’italien par Jean-Luc Defromont
Liana Levi, 200 pages, 18

Le Matricule des Anges n°223 , mai 2021.
LMDA papier n°223
6,00 €
LMDA PDF n°223
4,00 €