La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Tombant, de Fabien Clouette

janvier 2022 | Le Matricule des Anges n°229 | par Franck Mannoni

Plonger dans un roman de Fabien Clouette est une aventure qui peut mener loin dans la remise en cause des certitudes. Quelques rides (Lmda N°159), son deuxième livre, bousculait déjà l’unicité du Moi. Tombant, cette fois, s’affranchit des contingences de la logique et du vraisemblable dans un récit en chute libre. La scène est toute de cinéma : un véhicule sort de la route au bord d’une falaise et sombre dans la mer. Le temps de cette bascule suivie d’une lente immersion, le narrateur, à bord, se souvient. Tableau fondateur, l’accident revient comme un leitmotiv, à chaque fois revécu. Le récit s’emballe, un souvenir en amène un autre. Les destins entrecroisés de V., Isabella et de cette voix qui raconte, tous à bord de l’épave, renaissent. Chaque élément du drame trouve son écho dans la vie des protagonistes. Ainsi, V. anime des sorties de plongées qu’elle partage avec le narrateur. Celui-ci travaille avec Stella, sœur jumelle de V., à des travaux de doublage audio dans un studio. La vie s’écoule. Les questionnements, les sentiments, les inquiétudes se mêlent. Leur existence n’est peut-être qu’une chute un peu plus lente. Comme souvent chez Fabien Clouette, le Beau surgit dans l’effroi avec une certaine quiétude, rappelant l’art pictural d’un Francis Bacon : il faudrait que « s’écrive un livre sur mes poumons noyés, gorgés du jus et des fibres rouges qui dansent tout autour ». 
Tombant est un récit de l’éther, on ne sait d’où parle cette voix qui semble posséder des pouvoirs d’évocation troublants : « Le paysage autour de V. change. Ce n’est plus l’appartement, je la vois maintenant sur la plage  ». C’est surtout un roman sur la mémoire. Un personnage se souvient d’un personnage qui se souvient. Les épisodes d’une vie sont recréés, réinterprétés, en sommes-nous la somme ? Plus rien n’est certain et l’auto sombre inéluctablement : « C’est le moment où l’on se rend compte qu’on ne sort jamais de certains gouffres ».

Franck Mannoni

Tombant
Fabien Clouette
L’Ogre, 384 pages, 21

Tombant, de Fabien Clouette Par Franck Mannoni
Le Matricule des Anges n°229 , janvier 2022.
LMDA papier n°229
6,50 
LMDA PDF n°229
4,00