La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Le Temps des grêlons

mars 2022 | Le Matricule des Anges n°231 | par Yann Fastier

Le Temps des grêlons

Et si, lassés de voir nos tronches, les appareils photos du monde entier se mettaient simultanément en grève ? Et si le Nuage, sursaturé de nos effigies, se mettait à les relâcher façon grêlons et par ordre chronologique ? Qu’importe la physique (quoique…) nous sommes ici clairement dans la fable, avec ce que cela implique de désinvolture et de sens caché. Tout jugement suspendu, les « grêlons » déferlent donc, en tout point conformes aux personnes photographiées, jusqu’aux empreintes digitales et à l’ADN, en costume d’époque, encore tout hébétés par leur brusque réapparition. Que faire de ce trop-plein ? Que faire de ces Rimbaud, de ces Hitler, de ces innombrables Marilyn et bientôt de ces milliards de zombis rêveurs dont on essaie désespérément de planifier la survenue ? C’est tout l’objet de ce deuxième roman d’Olivier Mak-Bouchard, après Le Dit du Mistral (Le Tripode, 2020) qui voyait une ancienne divinité gauloise faire des siennes dans un Luberon très contemporain.
C’est à nouveau depuis ce coin de Provence qu’est racontée cette déflagration mondiale, telle que vécue par un jeune homme un peu simplet, nouveau Candide embauché comme « animateur culturel » dans un camp de la Légion réservé aux anciens de Camerone et de la guerre de Crimée. On se gardera toutefois d’en dire trop, de peur de gâcher les nombreuses surprises dont le livre est émaillé (pour certaines, et pas des moindres, on n’avait rien vu venir !) Mais l’humour, aussi constant que discret (ce Rimbaud, « c’était peut-être un grand poète, mais pour se le cogner tous les jours, merci »), où perce à chaque ligne la jubilation d’un auteur manifestement heureux d’écrire, vient en contrepoint d’un propos plus grave, comme toujours chez les descendants d’Ésope. Et cette nouvelle crise migratoire de recevoir de la part du nouvel État fasciste une « solution » qu’on redouterait finale… n’était l’ultime ruse déployée par le narrateur pas si neuneu, en forme de pied de nez à tous les grincheux contempteurs du selfie.

Yann Fastier

Le Temps des grêlons
Olivier Mak-Bouchard
Le Tripode, 352 pages, 20

Le Temps des grêlons Par Yann Fastier
Le Matricule des Anges n°231 , mars 2022.
LMDA papier n°231
6,50 
LMDA PDF n°231
4,00