La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Théâtre Feuferouïte

mars 2022 | Le Matricule des Anges n°231 | par Patrick Gay Bellile

Le texte fait suite à une commande passée par la compagnie de marionnettes La Marmaille auprès de l’autrice Julie Aminthe. Suite à de nombreuses années d’intervention en hôpital gériatrique, les comédiens de la compagnie ont voulu témoigner et montrer que dans un Ehpad les résidents ne sont pas des choses attendant tranquillement de disparaître. Mais des gens comme nous, un peu amoindris peut-être, mais toujours sensibles, pleins d’envies, travaillés par le besoin d’affection, de douceur, de tendresse, mais aussi par la colère, l’impatience et la mauvaise humeur. Face à eux, Lucie, l’aide-soignante, tente de répondre à toutes ces demandes avec beaucoup d’attention, de bienveillance et d’humanité. La mise en page sur trois colonnes nous offre à droite une vision globale de l’établissement avec ses bruits et ses voix, au centre se placent les répliques ou les pensées des personnages, et à gauche les commentaires et les didascalies.
Dans l’Ehpad, cinq résidents composent une petite société dont les rêves, les fantasmes et les désirs bien réels sont assumés loin de tout misérabilisme. Naïma s’offre régulièrement des aventures avec Clint Eastwood, George Clooney ou Poutine, Marie-Lou lorgne les desserts des autres et ne manque pas de lucidité lorsqu’elle évoque ses enfants : « Des sangsues qui ne viennent que pour faire antidote à leur mauvaise conscience Je n’aurais jamais dû les mettre au caté », Jeanne aimerait bien dormir avec Naïma et Pierre est en manque de relations. Mais les conditions de travail de Lucie se détériorent, sa vie personnelle bascule et sa seule injonction devient dès lors d’aller vite, de gagner du temps. Les résidents voient bien le changement mais que faire ? Tous les cinq décident ensemble de faire entendre leurs revendications « Parce que nous ne sommes pas morts Non Pas encore (…) Et nous voulons des changes en dentelle Et nous voulons nous dévorer les lèvres ». C’est un texte sans verbiages, sans paroles inutiles et ces personnages attachants nous accompagnent longtemps.

Patrick Gay-Bellile

Feuferouïte (faut faire entendre)
Julie Aminthe
Quartett, 96 pages, 12

Le Matricule des Anges n°231 , mars 2022.
LMDA papier n°231
6,50 
LMDA PDF n°231
4,00