La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Eric Faye

Eric Faye
Eric Faye
Eric Faye

A propos

Entre les lignes de Faye Avec La Durée d’une vie sans toi, le père de Solange Brillat clôt un cycle et poursuit sa très singulière traversée des apparences. Rêveurs et fugitifs, réfractaires et chasseurs de doubles, tous ses personnages cherchent asile poétique de l’autre côté du miroir, au royaume de l’absurde et du merveilleux. Loin de toutes les pesanteurs. Au plus intime des textes d’Éric Faye bat un cœur secret, s’étire à l’infini certain instant décisif du matin de la vie, vacille la petite flamme, venue de très loin, que chaque enfant protège au creux de ses mains jointes une fois atteint l’âge adulte, la lueur n’évoquera plus au porte-feu que la vague clarté d’une lointaine étoile : « Qu’espérait-il encore ici ? Ces éclats épars ne permettraient jamais de recomposer toute la fresque. Dehors, rien n’avait changé. Il aurait été difficile d’affirmer qu’on était aujourd’hui, ou vingt ans plus tôt, quarante. Les champs, l’arrondi du vallon...
septembre 2003
Le Matricule des Anges n°46

L’Ange et le marin

Dans le village de Sauveterre le bien nommé, deux êtres seuls au monde pour une fable hors du temps. Non, non, ce n’est pas une trilogie ! » rectifie Éric Faye, qui préfère parler d’ « un triangle équilatéral dont aucun côté ne ressemble à l’autre. » Soit. Le premier (champ) fut tracé fin 1999 : en ouverture du recueil éponyme, Les Lumières fossiles introduisaient et escamotaient dans un même mouvement le personnage de Solange Brillat. Le narrateur y subissait l’attraction d’une planète...
septembre 2003
Le Matricule des Anges n°46

Ouvrages chroniqués

Liste alphabétique des titres


Quelques nouvelles de l’homme Illustration(s) de Laurent Dierick
de Eric Faye
2009
Lmda N°108 Épiant sa famille par la fenêtre d’un hôtel du trottoir d’en face. Ne sachant plus dire (comprendre : prononcer) non. Renonçant par dévouement paternel à l’unique occasion d’embarquer pour le Pays Doré, et s’apercevant que son épouse, elle, n’a pas eu tant de scrupules. Décidant de tout quitter justement le matin où le monde entier a eu la même idée… L’homme dont Éric Faye prend ici quelques...
Nouvelles
novembre 2009
L' Homme sans empreintes
de Eric Faye
2007
Lmda N°90 En menant des enquêtes parallèles autour de la vie d’un écrivain mystérieux et cosmopolite, Éric Faye bâtit un roman complexe et bougrement excitant. Une ode aussi à la vie sans papiers…. Auteur prolixe - une vingtaine de titres en douze ans - Éric Faye propose aujourd’hui son roman le plus abouti, le plus réussi. Pour péremptoire que cette affirmation paraisse, on ne saurait trop conseiller aux lecteurs d’en juger par eux-mêmes. Ils découvriront d’abord une narration qui ouvre les frontières de la littérature hexagonale telle qu’elle est trop souvent considérée. On voyage ici...
Identification d’un écrivain
février 2008
Mes trains de nuit
de Eric Faye
2005
Lmda N°69 Éloge de la lenteur, méditation sur le temps et les paysages enfuis, le livre d’Éric Faye invite à un voyage sans destination, au gré des aiguillages de la mémoire. Il y a plus d’un livre dans Mes trains de nuit. Disons qu’il y en a au moins deux : celui du voyageur qu’on se représente assis, faute de mieux, sur son siège d’où il implore les divinités ferroviaires de lui accorder un peu de sommeil ou, sous l’apparence du chanceux allongé sur une couchette de wagon-lit et de ce fait un peu plus certain d’être exaucé ; il y a le livre aussi de celui qui,...
Ce qu’on voit des trains
janvier 2006
Un clown s’est échappé du cirque
de Eric Faye
2005
Lmda N°62 Quand l’homme ne veut plus être un numéro. Quand l’homme ne veut plus faire son numéro. Quinzième livre d’Éric Faye. C’est une fable expresse, à peine vingt-cinq lignes, qui donne son titre à l’ensemble du recueil fructueuse chasse à l’homme au nez rouge avec hélicoptères, barrages routiers et fusils à seringue hypodermique ainsi conclue : « Les parents ont poussé un soupir ; leurs enfants allaient enfin cesser de regarder dehors et se mettre à leurs devoirs. Demain, en contrôle, ils auraient de bonnes...
Hors-piste
avril 2005
Quelques nobles causes
de Eric Faye
2002
Lmda N°39 Dans ce quatrième recueil de nouvelles, l’écrivain continue d’interroger à sa façon la modernité, en suivant les lignes du fantastique. Le texte « Des marchands du Temple », qui s’interroge sur la cohérence du fonds des librairies, est une très belle réussite. La réflexion sur l’identité est au centre de chacun des textes de Faye et ces neufs nouvelles n’échappent pas aux obsessions de...
Quelques nobles causes
juin 2002
Les Cendres de mon avenir
de Eric Faye
2001
Lmda N°36 Dans Les Cendres de mon avenir, Éric Faye restitue la voix d’une jeune femme à la vie ordinaire, Solange Brillat, secrétaire dans un cabinet d’experts-comptables. Elle est confrontée en quelques jours à un mystère croissant : plusieurs appels téléphoniques sans interlocuteurs, un numéro inscrit sur l’écran du téléphone, un courrier contenant un article de journal la représentant enfant. Qui...
Les couloirs du temps
septembre 2001
Les Lumières fossiles et autres récits
de Eric Faye
2000
Lmda N°30 Disparaître : mot-clé du nouveau recueil de récits d’Éric Faye. Ou comment toute enquête sur autrui est un premier pas dans l’abîme. Fait courant, fait divers : la disparition d’une personne (et l’on voudrait insister sur ce mot), un individu dont nul ne peut expliquer l’absence du jour au lendemain puisqu’il était « sans histoire », menait une « vie normale ». De tous ces points aveugles, l’écrivain Éric Faye a fait la matière d’un récit qui ouvre ces bien-nommées Lumières fossiles, aux côtés d’autres textes, à la...
A la lumière de l’absence
mars 2000
Croisière en mer des pluies
de Eric Faye
Lmda N°27 Romancier à part, imprégné des littératures de l’Est et d’Amérique du Sud, Éric Faye bâtit avec soin des édifices toujours prêts à se rompre. À force d’emmener ses personnages dans des lieux sauvages (Le Général Solitude), des villes imaginaires (Parij), des forêts légendaires (Le Mystère des trois frontières, ces trois ouvrages au Serpent à plumes) ou de dérégler les barrières de l’espace et du temps (les nouvelles de Je suis le gardien du phare, éditions José Corti), Éric Faye devait un jour ou l’autre les emmener sur la lune....
Faye, le sélénite
août 1999
Je suis le gardien du phare et autres récits fantastiques
de Eric Faye
Lmda N°22 Qu’en est-il de la solitude en cette fin de siècle ? Éric Faye répond par le fantastique, devenu le support d’une démonstration. La première de couverture annonce des « récits fantastiques » et la quatrième démontre l’utilité du recours à une certaine dose d’absurde. Aucune place pour le rêve ici, Éric Faye utilisera le genre pour répondre à une question : « l’homme de la fin du xxe siècle peut_il encore se retrancher du monde, fuir le pluriel au profit du singulier et devenir un électron libre ? » L’amateur de...
Gardien de la flamme
janvier 1998
Le Général Solitude
de Eric Faye
Lmda N°14 Agé de trente-deux ans, Eric Faye a déjà consacré trois essais à Ismaïl Kadaré et aux anti-utopies (chez José Corti). Avec Le Général Solitude, il se confronte à la fiction dans un récit fluide qui exhale les odeurs troubles de la déraison. En pleine guerre contre des troupes salazaristes en Amérique du Sud, le général espagnol Soledad est arrêté dans sa mission par la vision de cinq feux...
Le Général Solitude
novembre 1995
Parij
de Eric Faye
Lmda N°20 Huit ans après la chute du mur de la Honte, Eric Faye le reconstruit en plein Paris. Dans un froid sibérien, le péril rouge est de retour. Eric Faye poursuit bille en tête sa percée littéraire. Limougeaud né en 1963, il est déjà l’auteur de cinq essais sur Ismaïl Kadaré et les contre-utopies publiés chez José Corti. En 1995, il s’est tourné vers la fiction avec Le Général Solitude (Le Serpent à Plumes), un très honorable premier roman qui annonçait la probable éclosion d’un écrivain. Ce que confirme Parij, un livre accompli,...
Place de l’étoile rouge
juillet 1997
Le Mystère des trois frontières
de Eric Faye
Lmda N°23 Éric Faye traque le merveilleux pour se libérer de l’emprise du réel. Un travail le long des frontières, avec la folie et la raison pour sentinelles. Une profonde inspiration puis un moment de silence : avant de répondre, Eric Faye, âgé de trente-cinq ans et vivant à Paris, prend du temps, signe qu’il doit vraiment fouiller en lui-même pour formuler une pensée plausible. Auteur de sept ouvrages, (dont le récent Je suis le gardien du phare paru chez José Corti), Eric Faye a su créer un univers littéraire autant personnel que subtilement...
Failles fantastiques
juin 1998