La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

auteur Michel Surya

A propos

Surya, la fabrique du désenchantement Indissociable de son écriture, la pensée de Michel Surya se nourrit de toute une littérature de la cruauté, Depuis quinze ans, l’écrivain-philosophe bâtit une entreprise de démolition. Réédition de ses deux premiers récits pornographiques et publication d’un essai. Les cheveux longs font un écran face à la salle lorsque l’écrivain penche son visage vers la feuille qu’il lit. La voix, portée comme à bout de bras par les micros, chante presque au rythme d’une diction impeccable. Le silence de l’auditoire accentue si possible la tension qui en devient presque physique. Michel Surya lit...
septembre 2001
Le Matricule des Anges n°36

La littérature est innocente

En réaffirmant la totale liberté de la littérature, Michel Surya entend bien dresser face au monde où règne la domination, un monde où toute domination est impossible. Politique, son oeuvre est essentiellement littéraire. Elle creuse là où la pensée se refusait à aller : dans l’humus, le très bas, l’humanité humiliée. Sans concession mais pas sans vigueur. On est frappé d’abord, lorsqu’on rencontre Michel Surya, par l’infinie douceur, la grande délicatesse avec laquelle il vous salue, vous écoute, vous accueille. Cette politesse poussée à l’extrême, cette attention donnée à l’autre sont celles des grands irascibles désireux de protéger autrui des emportements violents de l’angoisse. Cette exigence morale, serions-nous tentés de dire,...
septembre 2001
Le Matricule des Anges n°36

L’espace des révolutions

C’est du noir d’abord que l’on voit : celui de la dizaine d’éléments de la bibliothèque qui entoure le bureau. Cela fait comme une alcôve trop petite pour accueillir tant de livres et la table de travail sur laquelle pèsent quelques piles. Les livres, pour la plupart sont couverts. Ils s’alignent sur les étagères en ordre alphabétique, littérature et philosophie mélangées. C’est une...
septembre 2001
Le Matricule des Anges n°36

Ouvrages chroniqués

Liste alphabétique des titres


Le Mort-Né
de Michel Surya
2016
Lmda N°177 Il arrive qu’un livre te parle. Ce n’est pas exactement un livre, c’est une voix dans un livre, c’est qu’un livre est une voix parfois, il a trouvé sa voix et, plus que sa voix, son intonation, sa juste, son exacte intonation. Cela n’arrive pas souvent mais cela arrive. Tu passes ton temps à refermer des livres qui ne te disent rien et il arrive qu’une voix te retienne, cette voix étrangement...
Le hoquet de Chaplin
octobre 2016
Portrait de l’intermittent du spectacle en supplétif de la domination
de Michel Surya
2007
Lmda N°87 Dans un essai tranchant comme une lame, Michel Surya montre comment les intermittents du spectacle et les artistes sont devenus les alliés de la domination. Le quatrième opus de la série « De la nomination » du philosophe et écrivain Michel Surya porte un titre tout à fait explicite. On sait, d’avance, qu’avec ce Portrait de l’intermittent du spectacle en supplétif de la domination le théâtre et ce qu’on appelle « les arts vivants » en prennent pour leur grade. Et dans ce court livre, dont l’épaisseur est inversement proportionnelle à la longueur...
Les tréteaux de la traîtrise
octobre 2007
L' Éternel retour
de Michel Surya
2005
Lmda N°70 Michel Surya invente un roman où la pensée tient lieu d’événement. Il assigne à la littérature un rôle que plus personne n’est en mesure de lui accorder. Étourdissant. Les amateurs de chemins tracés droit, de lecture balisée auront quelque mal à pénétrer dans le nouveau roman de Michel Surya. Évoquant une conversation (une disputatio) qu’il eut avec son ami Dagerman, le narrateur nous conduit dès l’ouverture du livre à l’extrême pointe de la pensée « parce que je veux croire que penser ne compte pas moins, pour celui qui pense, que croire pour celui qui...
La méthode Nina
février 2006
La Révolution rêvée
de Michel Surya
2004
Lmda N°59 Michel Surya montre comment, au sortir d’Auschwitz et d’Hiroshima, la vie intellectuelle a forgé les armes d’une révolution aussitôt enterrée par une partie de ceux-là même qui la rêvèrent. On ne pénètre pas la densité de l’essai de Michel Surya, La Révolution rêvée sans en éprouver aussitôt une forme d’ivresse. La pensée y est à la fois l’objet c’est d’elle qu’il s’agit et le sujet : c’est aussi elle qui s’exprime, et qui le fait avec une radicalité de ton qui est la marque du directeur de la revue Lignes. Les raisons de cette ivresse sont au moins doubles. D’abord, s’attachant...
Le sacrifice de la pensée
janvier 2005
Humanimalités Matériologies, 3
de Michel Surya
2004
Lmda N°54 À la lueur de ses lectures de grands auteurs, Michel Surya poursuit sa descente au plus bas. Dans une langue et une pensée à la radicale beauté. Pour qui voudrait porter la pensée philosophique jusqu’en un point que la philosophie refuse d’envisager, la littérature offre une voie souterraine. On parlerait volontiers de galeries, comme celles des taupes dont Kafka parle dans Le Terrier, des galeries, écrit Surya, « immenses, et belles, et d’une complexité telle qu’il n’y a pas jusqu’à la pensée pourtant souveraine de la bête elle-même...
La honte et l’excès
juin 2004
De la domination
de Michel Surya
1999
Lmda N°27 Michel Surya articule une réflexion qui permet de mieux lire la fin de siècle. On en sort revigoré par la beauté de la langue et par la force de la pensée. Il y a la pensée et il y a la langue. Inextricablement liées. À tel point qu’on se demande, à lire Michel Surya, ce que l’une doit à l’autre, et inversement. Intellectuel, directeur de la revue Lignes, biographe de Georges Bataille et auteur de quatre récits, Michel Surya fait partie de ces écrivains qui déploient sur le papier la mécanique impeccable de leur réflexion. Encore qu’ici, dans...
Transparaissez !
août 1999