La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Encre marine

A propos

Éloge de la pensée et du plaisir de l'œil Jacques Neyme dirige sa maison d’édition avec pour seuls critères économiques son enthousiasme et sa passion du livre. Avec Encre marine, de Maldiney à Cheng en passant par Solesmes, poésie et philosophie se font sensuelles. À l’automne dernier, les éditions Encre marine fêtaient leurs dix ans en republiant le premier titre de leur catalogue : N. N. nacht und nebel, un témoignage concentrationnaire de Violette Maurice. L’ouvrage, titré Écrire, résister se prolongeait par la contribution de plus de vingt-cinq des auteurs de la maison. L’occasion de saluer une aventure singulière, celle d’un passionné de livres, professeur de philosophie au lycée : Jacques Neyme. Né en 1949 à Saint-Chamond, l’homme qui porte une maigre barbe poivre et sel a eu très jeune le coup de foudre pour le livre ; autant l’objet que ce...
mars 2002
Le Matricule des Anges n°38

Ouvrages chroniqués

Liste alphabétique des titres


Cézanne
de Joaquim Gasquet
Lmda N°41 Comme face au roman de Zola, qui racontait l’échec d’une autre Recherche de l’absolu, Gasquet, disciple émerveillé, dépeint un Cézanne surhumain et modeste. On pourrait s’étonner qu’outre leurs œuvres, déjà considérables et bouleversantes, un certain nombre de peintres nous offrent, en parallèle et en écho, des témoignages esthétiques en même temps qu’humains d’une tenue littéraire exemplaire : les lettres de Van Gogh, bien sûr, le Journal de Delacroix, mais aussi les récits et proses poétiques de Giacometti (recueillis dans la passionnante...
L’Œuvre bis
novembre 2002
Consolation à Dagerman
de Claude Montserrat-Cals
2009
Lmda N°108 Peut-on s’acclimater au désespoir ? « Ça ne prévient pas, ça arrive, ça vient de loin… » prévient la chanson. Certains y résistent, entre la détresse et le cynisme. D’autres en meurent. Stig Dagerman fut de ceux-ci : après quelques chefs-d’œuvre (relire, par exemple, en pensant aux lointaines villes bombardées aujourd’hui encore, son Automne allemand, bouleversante traversée de l’Allemagne en...
Consolation
novembre 2009
D’un rivage
de François Solesmes
Lmda N°1 Pendant quinze ans, François Solesmes est allé saisir le mystère océan sur une plage des Landes. Il nous livre aujourd’hui la chronique de ses rencontres avec une mer fascinante. Durant une quinzaine d’années, plusieurs mois par an, parfois de l’aube au soir, quelqu’un s’efforça de tenir la chronique d’un littoral ». Ce « quelqu’un » c’est François Solesmes qui dès la première page apparaît ainsi, vague troisième personne du singulier, s’effaçant déjà pour éviter l’autobiographie, s’effaçant encore pour ne laisser sur les pages que cette mer dont la rencontre, chaque...
Rumeur marine
novembre 1992
Eloge de l’arbre
de François Solesmes
Lmda N°13 En cherchant à dire l’éternité à travers la femme, la mer ou l’arbre, François Solesmes a fini par forger une langue créatrice d’un monde où le temps suspend son vol. Eloge de l’arbre consacre une écriture sans bornes. Si l’on devait attribuer la palme du plus beau livre de littérature de l’année, on voit mal comment la récompense pourrait échapper à cet Eloge de l’arbre que nous proposent François Solesmes, l’auteur, et Jacques Neyme, son éditeur. Son grand format (230x320 mm), le papier d’une belle qualité, la typo constituée d’un « Garamond expert collection » aux élans précieux, l’encre, enfin, dont on...
La parole arborescente
septembre 1995
L' Endroit du paradis
de Clément Rosset
2018
Lmda N°193 Sorti en librairie quelques jours après la mort du philosophe, L’Endroit du paradis fait figure de testament. Clément Rosset revient, en trois études, sur des thèmes aussi essentiels pour lui que sont le réel, la joie et la musique. Le hasard, sur lequel Clément Rosset a tant écrit, a non sans humour adressé un dernier pied de nez à son apologue en lui faisant écrire en quatrième de couverture de L’Endroit du paradis  : « Ce petit livre est consacré à une dernière (je l’espère pour moi et mes lecteurs) tentative d’analyse et de description de la joie de vivre et d’exister. » Décédé le 27 mars dernier, à l’âge de 78 ans,...
Clément Rosset, en route pour la joie
mai 2018
Lettres familiales
de Zheng Banqiao
Lmda N°16 La publication des Lettres familiales de Zheng Banqiao est exceptionnelle à plus d’un titre. Pour la qualité de ce texte du XVIII° siècle, pour celle de la traduction et, surtout, pour la beauté du produit fini. L’oeuvre d’un éditeur talentueux. S’il l’on devait attribuer la palme du plus bel ouvrage littéraire de l’année, on ne voit pas comment cette distinction pourrait échapper à Lettres familiales que Jacques Neyme, le direteur des éditions Encre marine vient de publier. En revanche, il serait tout à fait improbable que l’éditeur obtienne un jour une récompense pour ses qualités d’homme d’affaires.Voici, en effet, un ouvrage...
La correspondance d’un humaniste chinois
juin 1996
Marées
de François Solesmes
Lmda N°45 L’océan, un homme, une femme : à cette trinité absolue, François Solesmes donne une langue luxuriante et précise pour en célébrer l’union. Jamais Éros ne fut si bien paré. C’est un enchantement des sens que ce livre. D’abord dans son apparence même, dans sa tessiture, folie éditoriale dont Encre marine nous a habitués : agréable au toucher, agréable à l’œil, l’ouvrage est une offrande. C’est ensuite une myriade d’éclats, de sons et de sensations qui jaillit sous la lecture. On retrouve à nouveau l’obsessionnel chant de François Solesmes : un chant d’amour...
La fête océane
juillet 2003
Océaniques
de François Solesmes
Lmda N°36 Poète au lyrisme méticuleux, sa discrétion trouve un contrepoids dans ses livres auxquels son éditeur donne une majesté à la hauteur des célébrations qu’on y lit. Les preuves écrites. Il a passé des années sur la côte landaise à observer l’océan, à guetter les moindres signes d’une révélation. Il a noirci de nombreux cahiers, à l’affût de ce que la mer pouvait lui dicter. La poésie de François Solesmes n’appartient pas à son temps et ne cherche pas à lui appartenir. D’une exigence qui tourne le dos aux modes (il a commencé dans les années 60), son oeuvre fait plutôt penser...
François Solesmes, le scribe de l’océan
septembre 2001
Pour le moins
de François Dagognet
2009
Lmda N°109 Parmi ses multiples publications, le philosophe François Dagognet se distingue par l’intérêt qu’il a déjà pu porter à des objets aussi compliqués à penser que les surfaces, ou encore les déchets et détritus. Là, il s’enquiert du « peu », « presque rien », ou « moins que rien ». À prendre au sens substantif : le livre traite d’objets tels que brin, poussière, empreinte, fragment, afin de...
Pour le moins
janvier 2010
Prisme du féminin
de François Solesmes
2014
Lmda N°155 Avec quelque chose de la dynamique enveloppante et vertigineuse de la spirale, François Solesmes fait l’éloge de l’autre genre. Nourri d’émotions sensuelles et esthétiques, irradié par le soleil féminin, le dernier livre de François Solesmes est un trésor de sensations et d’observations. Ce poète qu’enchantent, comme autant de reflets du Paradis primitif, la femme, l’océan et l’arbre – qui fut l’inspirateur de L’Amant et le destinataire des Lettres à l’Amant de Mireille Sorgue, morte à 20 ans mais avec qui il...
L’état féminin
juillet 2014
Shobogenzo bussho
de Dôgen
Lmda N°40 Tout le sens de la sagesse zen, le moine assis qui vous engueule en braillant « Nii ! Nii ! » quand vous ne comprenez pas une formule aussi simple que « Rien, ni nature, ni Bouddha, est-ce l’au-delà de la bouddhéité ? », est dans cette version trilingue (français, anglais, japonais en fac-similé) du Busshô du moine Dôgen. Au XIIIe siècle, Dôgen, énervé, entreprend de rédiger le Shôbôgenzô,...
Un moine en colère
septembre 2002
Le Vouloir dire de Francis Ponge
de Henri Maldiney
Lmda N°4 Comment dire les choses. comment les dire sans tomber dans les écueils des idées et des images reçues ? Ce défi est à la base de la réflexion et de l’oeuvre de Francis Ponge. Confronté au dilemme e vouloir dire la chose par un langage qui lui est irréductible, il situe la création poétique dans l’espace entre les mots et les choses. Elles, elles se tiennent en suspens dans la parole, comme le...
Les mots pour dire de Ponge
avril 1993

Auteurs