La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Les mots pour dire de Ponge

avril 1993 | Le Matricule des Anges n°4

Le Vouloir dire de Francis Ponge

Comment dire les choses. comment les dire sans tomber dans les écueils des idées et des images reçues ? Ce défi est à la base de la réflexion et de l’oeuvre de Francis Ponge. Confronté au dilemme e vouloir dire la chose par un langage qui lui est irréductible, il situe la création poétique dans l’espace entre les mots et les choses. Elles, elles se tiennent en suspens dans la parole, comme le volet entre la position jour et celle fermée de la nuit. Et dans l’intervalle, le volet vibre. Il suffit d’entendre son appel. Quant aux mots, ils doivent repasser par la gorge comme pour la première fois. Être attentif au monde muet et « rendre gorge aux mots », tel est la recette pongienne de « l’objeu ». La poésie prend ainsi son départ dans la langue, avant la parole, à partir de la chose à dire.
Ce long cheminement est savamment décortiqué par Henri Maldiney, qui n’épargne aucun mécanisme linguistique pour montrer comment la simple description du pré n’est pas aussi évidente qu’ellenous apparaît a priori. La leçon pangienne est double : un regard neuf sur le monde et un redécouverte ontologique de la langue française qui, en plus d’un « instrument naturel de communication », est aussi « notre moyen de vivre ».

Le vouloir dire de Francis Ponge
Henri Maldiney

Encre Marine
200 pages, 130 FF

Les mots pour dire de Ponge
Le Matricule des Anges n°4 , avril 1993.