La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Fabrique

A propos

Dynamique de la révolte Éditeur de L’Insurrection qui vient, La Fabrique fête ses vingt ans d’existence. Bâtie d’abord sur le terreau des sciences humaines, elle s’ouvre de plus en plus à une littérature qui pense la politique. Sans frémir. Elle publie Alain Badiou et le collectif Tiqqun, Enzo Traverso et les livres d’André Schiffrin. Elle accueille des essais sur des sujets parfois très pointus (cf. À travers les murs dans lequel l’architecte israélien Eyal Weizman évoque l’utilisation de l’urbanisme dans la guerre qu’Israël a menée en Palestine), mais publie également des travaux sur l’art, l’histoire, la société, le Proche et Moyen-Orient. Autant de pistes tracées livre après livre, petit à petit, qui dessinent aujourd’hui, vingt ans après sa création, la carte intellectuelle de La Fabrique éditions. L’éditeur Éric Hazan,...
juillet 2018
Le Matricule des Anges n°195

Encore un effort ?

Il est une autre Histoire que celle dont font état manuels et médias : c’est la raison d’être de La Fabrique. Un parcours en forme de saut d’obstacles, guidé par les énergiques impulsions d’Éric Hazan. Que faisait l’éditeur Éric Hazan, le vendredi 3 décembre 2004 ? Vous auriez pu le rencontrer à Paris, 17e chambre du tribunal correctionnel. Il s’y défendait d’une accusation lancée par l’association « Avocats sans frontières » d’« incitation à la haine raciale » et de « diffamation à caractère racial », suite à la traduction et publication (en 2001) de L’Industrie de l’holocauste, ouvrage de...
juin 2005
Le Matricule des Anges n°64

Ouvrages chroniqués

Liste alphabétique des titres


Chronique de la guerre civile
de Éric Hazan
2004
Lmda N°54 Mêlant les « aboiements des chiens d’attaque » au « sifflement des F16 », l’éditeur Éric Hazan révèle la marche concertée des oppressions. S’il fallait réduire ce livre à une figure maîtresse, ce serait l’asyndète soit l’effacement de toute liaison explicite entre les diverses parties d’un discours. « 21 novembre. La grande surface de jouets qui vient d’ouvrir boulevard Barbès, à côté du Virgin, a mis sur le trottoir une douzaine de pères Noël qui distribuent des tracts recommandant : « N’achetez que des jouets 100% droits de...
À la guerre comme à la guerre
juin 2004
Le Destin des images
de Jacques Rancière
2003
Lmda N°49 « Le moderne dédaigne d’imaginer » disait Mallarmé. Après le retour contemporain des images, Alain Rancière s’attache à penser celles-ci dans une perspective de libération politique ou poétique. À la fin de son livre de réflexion sur le statut de l’image aujourd’hui, et la différence de ses fonctions dans le champ artistique, Jacques Rancière se demande s’il y a de l’irreprésentable. Ou plutôt, il se demande : « À quelles conditions peut-on donner à cet irreprésentable une figure conceptuelle spécifique ? » Introduisant cette question à partir de la notion de représentation comme...
Penser l’image
janvier 2004
La Haine de la démocratie
de Jacques Rancière
2005
Lmda N°69 Untel stigmatise « l’école malade de l’égalité » ; celui-ci lie sans rire « nazisme, démocratie, modernité et génocide » ; cet autre vient à pleurer le « meurtre du pasteur »… Benny Levy, Alain Finkielkraut, Jean-Claude Milner, etc : soit une opinion intellectuelle dominante, si prompte à juger le peuple imbécile, catastrophique, quand il n’est pas tout simplement immature le peuple, ses...
Peuple de trop
janvier 2006
K comme Kolonie : Kafka et la décolonisation de l’imaginaire
de Marie-José Mondzain
2020
Lmda N°214 Avec K comme Kolonie, Marie José Mondzain signe un essai revigorant où, de Kafka à Baldwin, se vérifie combien la littérature permet de penser le biais stupéfiant d’une émancipation véritable. Marie José Mondzain a écrit des livres exigeants et très documentés sur l’iconoclasme de la période byzantine, mais elle n’a jamais séparé son travail philologique et iconologique d’une approche critique et politique. Ses livres ont autant réfléchi sur les logiques de censure des images que sur le pouvoir qu’elles ont de lutter contre la confiscation qu’opère l’ultra-capitalisme sur le monde,...
Où les solitudes se saluent
juin 2020
Lutèce : Lettres sur la vie politique, artistique et sociale de la France
de Henri Heine
2008
Lmda N°99 Observateur sagace et sarcastique, Heinrich Heine autopsie la France de Louis-Philippe : douillettement bourgeoise mais déjà menacée par les classes laborieuses donc dangereuses. Ici règne actuellement le plus grand calme. Tout est silencieux comme dans une nuit d’hiver enveloppée de neige. Rien qu’un petit bruit mystérieux et monotone, comme des gouttes qui tombent. Ce sont les rentes des capitaux, tombant sans cesse, goutte à goutte, dans les coffres-forts des capitalistes, et les faisant presque déborder. (…) De temps en temps, il se mêle à ce sourd clapotement...
Un Allemand à Paris
janvier 2009

Auteurs