La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Nerthe

Ouvrages chroniqués

L' Âge de la lune
de Leonardo Sinisgalli
2008
Décédé en 1981, Leonardo Sinisgalli a laissé une œuvre bouleversante, qui a su allier la sobriété à la violence âpre du sentiment d’existence. L’Âge de la lune (1962) est le neuvième recueil traduit en français de Leonardo Sinisgalli, digne héritier d’Ungaretti et de Sandro Penna. Le premier à rassembler un important volume de courts textes en prose et de poèmes en vers. Son « livre le plus ouvert, le plus neuf, le plus élevé, selon ses commentateurs, un de ces livres symptomatiques qui enregistrent, jusque dans les résultats, un « cours nouveau » de la poésie, et lui confèrent une impulsion stimulante ». Il ne faut pourtant pas le séparer de Horor Vacui (Arfuyen, 1995), son journal, comparable à celui de Pavese ou d’Hopkins, ou...
Emmanuel Laugier
avril 2008
Le Matricule des Anges n°92
Comment écrire des vers
de Vladimir Maïakovski
2014
Pasternak, Akhmatova, Tsvétaïeva, et bien d’autres qui le connurent, ont témoigné de leur admiration envers Maïakovski. Il n’en manquait pas non plus pour ses contemporains, notamment Khlebnikov, adepte du zaoum, création langagière qui bouleversa en son temps les normes poétiques. Ces pages datent de 1926, Maïakovski est alors âgé de 33 ans. Écrit en hommage au jeune poète, dont le suicide dans une chambre d’hôtel ne l’a pas laissé indifférent, le poème À Éssenine, de préférence au fameux Le Nuage en pantalon, lui sert à défendre ses réflexions sur la création littéraire. L’ouvrage est...
Emmanuelle Rodrigues
juillet 2014
Le Matricule des Anges n°155
Internationale lettriste : Visages de l’avant-garde
2020
Internationale lettriste : Visages de l’avant-garde a été rassemblé et rédigé pour constituer la première pièce des archives du lettrisme (1945-1953). On y trouve dès cette date, sitôt la scission avec les lettristes Isou et Lemaître, la position des fondateurs de l’Internationale lettriste, les plus radicaux, qui allaient sous peu constituer le situationnisme, c’est-à-dire Serge Berna, Jean-Louis Brau, Guy Debord et Gil J Wolman qui souhaitaient extirper les problématiques et questionnements du seul domaine de l’Art. Autrement dit, avancer sans Isidore Isou – qui s’était opposé à...
Éric Dussert
mars 2020
Le Matricule des Anges n°211
Poèmes de Maximus
de Charles Olson
2010
Plus de vingt ans de travail auront été nécessaires à la traduction intégrale du Maximus, le livre-monde de Charles Olson. Événement. Si des extraits du Maximus parus ici et là purent faire sentir le pouls de la langue de Charles Olson, la traduction intégrale de cette somme permet aujourd’hui de mesurer l’ampleur, la puissance et la multiplicité des entrées qu’elle offre à son lecteur. Le poète américain forme en effet dans l’après-Deuxième Guerre mondiale le projet d’écrire « un poème qui couvrirait l’histoire de l’homme occidental depuis 2500 ans, partant d’Ulysse, et passant par Faust, Colomb, Montezuma, Washington, Daniel Boone et s’achevant sur (…) une figure à laquelle il donne plus tard et provisoirement le nom...
Emmanuel Laugier
novembre 2009
Le Matricule des Anges n°108
La Sagesse n’est pas difficile
de René Crevel
2016
Desnos et les ondes, Crevel et la solitude, Péret dans ses actes, trois nouveaux livres éclairent ces figures surréalistes. Triade surréaliste pour l’automne : René Crevel, Robert Desnos et Benjamin Péret ont les honneurs de trois ouvrages. Une biographie (Péret), des lettres inédites (Crevel) et un dossier inédit reproduisant le contenu d’une émission de radio consacrée au rêve (Desnos). La plus grosse surprise, c’est à coup sûr le dossier qu’a exhumé Alain Chevrier des archives du plus surréaliste des psychiatres, Gaston Ferdière. On y aborde Desnos dans ses rapports avec les ondes et avec le rêve, d’abord à travers l’influence de ce dernier sur l’œuvre du poète, puis dans cette « Clef des songes »...
Éric Dussert
novembre 2016
Le Matricule des Anges n°178
Un jeune Martyr (suivi de) Adam et Eve et Cité
de William Carlos Williams
2009
Deux livres de William Carlos Williams, père de ce que l’on appellera l’objectivisme, endurent, non sans douceur, la réalité brutale et nue de l’époque. Après l’imagisme que représentait avec force Ezra Pound, l’objectivisme bouleverse de fond en comble le poème : d’une part parce que William Carlos Williams (né en 1883 dans le New Jersey) concentra d’abord, laconiquement, en une formule célèbre son éthique : « le poème est un objet ». Mais aussi parce qu’il sut lui donner toute sa matière par un travail sur la langue elle-même, sa condensation et sa vitesse. Alors que ses premiers livres en donnaient déjà quelques prémices flagrantes, dont Raisins surs (1922) ou Le Printemps et le reste (1923), il fixe quasi définitivement en 1962, pour...
Emmanuel Laugier
juin 2009
Le Matricule des Anges n°104

Auteurs