La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Delphine Descaves

Message Envoyer un message

Articles

Lumineuse présence Traductrice d’Aharon Appelfeld, l’écrivaine Valérie Zenatti publie, un an après la disparition du romancier israélien, Dans le faisceau des vivants, un récit de chagrin, de fidélité et d’hommage. Valérie Zenatti a commencé sa collaboration avec Aharon Appelfeld en traduisant Histoire d’une vie, paru en France en 2004. L’écrivain israëlien est devenu, au fil des ans et des traductions, un ami et un complice. Dans le faisceau des vivants revient sur ce lien. Valérie Zenatti raconte d’abord le choc à l’annonce du décès d’Appelfeld, en janvier 2018, le tremblement qui s’est emparé d’elle et les jours, en apesanteur, qui ont suivi. Elle évoque l’écrivain et l’homme, celui qui « ôtait les oripeaux sociaux, (…) il avait été témoin de la chute de tant d’hommes qui se pensaient en...
juillet 2019
Le Matricule des Anges n°205

Lettres en duo

Bernard Vallée a été ingénieur agricole avant de monter en 1984 sa librairie à Laval. Bernadette, elle, a travaillé dans le domaine de la formation continue jusqu’en 1998. C’est leur fille qui ouvre Planète Io en 1994, et très vite s’organisent les cafés littéraires du vendredi. En 1995 le couple quitte Laval et vient s’installer à Rennes pour reprendre la librairie. « Je lis Ouest-France...
avril 2009
Le Matricule des Anges n°102

L’écriture en mouvement

Silhouette longiligne, abord affable mais sans fausse familiarité, Yann Dissez travaille à faire connaître et partager les textes et les auteurs qu’il aime, sans tapage mais avec une vraie intégrité intellectuelle. Né dans le Finistère nord en 1972, Dissez a un double cursus de philosophie - orienté Esthétique - et d’Histoire de l’art. À Tours où il fait une partie de ses études, il croise...
avril 2009
Le Matricule des Anges n°102

Le coureur de fonds

Yves Landrein a une silhouette discrète, et souvent sur le visage un sourire mi-rêveur, mi-ironique, qui donne une saveur particulière à ses propos. Il reçoit dans son antre, une pièce sous les combles d’un bel immeuble en plein centre de Rennes. Les murs de guingois sont tapissés de livres, sur le sol s’entassent en piles quantité de manuscrits - il en reçoit près de 1000 par an. « Les...
avril 2009
Le Matricule des Anges n°102

Littératures à voix douce

Rennes ne manque ni d’atouts (un réseau dense de librairies de qualité, des éditeurs), ni de structures (Le Triangle, les Champs Libres, la Maison de la poésie) pour proposer une offre diversifiée. Mais sa vie littéraire, plutôt riche, semble paradoxalement morcelée et confinée, loin des autres disciplines culturelles comme les arts vivants, la BD et le rock. État des lieux. Rennes a toujours la cote dans les différents sondages concernant les « villes-préférées-des-Français » : apparemment, il y fait bon vivre, étudier et sortir. Il est vrai que 60 000 étudiants donnent à la ville un air de jeunesse et de fraîcheur - même s’il s’agit d’une population par ailleurs assez volatile. Certains atouts objectifs expliquent aussi cette popularité : à deux heures en TGV...
avril 2009
Le Matricule des Anges n°102