La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

La rédaction Thierry Guichard

Message Envoyer un message

Thierry Guichard

Articles

Ceux qui trop supportent

de Arno Bertina
La guerre des classes a bien lieu Depuis quatre ans Arno Bertina suit la lutte des ouvriers et cadres de l’usine GM&S de La Souterraine (Creuse). Et recueille leurs paroles, leurs sourires et leurs larmes pour dire la violence tue d’un libéralisme de margoulins. Il y a des postures qu’on ne peut tenir longtemps. Arno Bertina avait coutume de dire que son engagement politique appartenait à sa vie de citoyen, pas à son rôle d’écrivain. Mais la pression du « plafond de verre » aura été trop forte : après la publication de Des châteaux qui brûlent, le citoyen Bertina rencontre les salariés de GM&S dont la lutte va les conduire sur les marches du festival de Cannes lorsque Lech Kowalski y présente On va tout péter son documentaire sélectionné par la Quinzaine des réalisateurs. Et va commencer alors une forme de compagnonnage entre l’écrivain et les...
novembre 2021
Le Matricule des Anges n°228

Réserves sur le Domaine

La nouvelle collection dirigée par Patrick Besson, Domaine français aux Éditions du Rocher est destinée à présenter des auteurs français vivants. L’entreprise serait louable si elle n’était pas ratée. Des trois premiers titres publiés, seul le Jean Echenoz de Jean-Claude Lebrun mérite très largement sa place dans toute bibliothèque. Ce n’est pas le cas du Philippe Dijan de Mohamed Boudjedra...
novembre 1992
Le Matricule des Anges n°2

Bris de guerre

de Jean-Pierre Cannet

Un éclat de poésie

Ce sont des textes courts. Pas de nouvelles. Des brèves. Des morceaux d’éclats, de coups d’éclats. Jean-Pierre Cannet est un tailleur de joyaux. En quelques lignes, quelques phrases, il vous dresse un univers cruel où la guerre est une vieille habitude. Avec quelques mots, il vous fait naître l’émotion, le rire, l’angoisse, la joie. Son monde, on y entre de plein fouet, sans courbette, sans...
novembre 1992
Le Matricule des Anges n°2

Le Castor s’est bâti une belle maison

Le Castor Astral vient de fêter son deux centième titre en publiant le roman de Jean Malrieux Avec Armes et Bagages. Deux cents titres, c’est plutôt bien pour une maison créée pour ne pas durer. La littérature, entre mémoire et découverte. Pour qui aime les livres, le siège des éditions du Castor Astral est pour le moins rassurant. Dans cette petite rue d’un Pantin blafard, il faut être très observateur pour apercevoir la petite plaque simili-cuivre qui fait office de raison sociale. Un coup de sonnette, et la porte d’entrée s’ouvre sur un homme barbu. Derrière lui, une pile de...
novembre 1992
Le Matricule des Anges n°2

Richard Brautigan : autant en emporte le mythe

Considéré comme le chantre de la génération hippie, Richard Brautigan a connu un succès rapide. Plus complexe qu’il n’y paraît, son écriture avait besoin d’être décortiquée du mythe qui l’étouffait. C’est ce que vient de faire Marc Chénetier avec son essai Brautigan sauvé du Vent. Richard Brautigan a traversé la littérature américaine comme un météore, faisant exploser les genres, du western au polar, en balisant son parcours de messages que personne n’a su vraiment déchiffrer. Né en 1935 à Tacoma, dans l’Etat triste de Washington, le jeune Richard a eu une enfance très difficile. On sait peu de choses sur cette période. Seulement qu’il lui arrivait d’être battu par...
novembre 1992
Le Matricule des Anges n°2

Médiatocs – chronique

Pare-chocs du moi Écrite précipitamment dans l’absence de style, l’autobiographie de l’ancienne directrice du Monde des livres atteint à des abysses de pensée. Du moment que ça la soulage…. Elle était la directrice du Monde des livres jusqu’au jour (« un matin de janvier 2005 ») où on lui annonce qu’elle est démise de cette fonction pour redevenir une simple journaliste. Josyane Savigneau vit d’autant plus mal sa mise au placard (qui la vivrait bien ?) que celle-ci la renvoie à un complexe d’imposture qui l’habite depuis toujours et qu’elle va tenter de résoudre en écrivant ce Point de côté. On espérait une réflexion sur le métier de journaliste, une description des rouages de la critique parisienne ou au moins une véritable plongée dans les mécanismes intimes, inconscients...
novembre 2008
Le Matricule des Anges n°98

Un âne, des mots

Claire Castillon a probablement un vrai talent d’écrivain. Mais ses lecteurs ont assurément beaucoup de patience. Son nouvel opus, indigeste en diable, impose une lecture éprouvante. Cette rubrique, consacrée aux très médiatiques romanciers allait tranquillement vers la proclamation d’un axiome incontestable. Quelque chose comme : un best-seller se fabrique. Dès sa conception jusqu’à son écriture, un best-seller imite plutôt la pente douce (qu’on dévale sans y prendre garde) que la montée abrupte qui nécessite effort et courage. Les ingrédients du best-seller se trouvent...
octobre 2008
Le Matricule des Anges n°97

“ Les mecs, on la perd ! “

Quels ingrédients faut-il pour faire un best-seller ? Une louche de clichés alignés par un style de collégien attardé et assez de cynisme pour prendre ses lecteurs pour des gogos. Prenez une pincée de Paulo Coelho, le romancier philosophe pour ménopausés du cerveau, dont vous extrairez des préceptes profonds du genre : « accepte le destin qui est le tien et donne aux autres le meilleur de ton temps ». Cette morale à deux sous qu’adorent tous les apôtres de la domination (que les miséreux acceptent leur misère et ne viennent pas nous emmerder) nous est assénée par...
septembre 2008
Le Matricule des Anges n°96

Courrier du lecteur – chronique

La preuve par huit Publié il y a treize ans aux États-Unis, « Surfiction » est un essai réjouissant. Clair et incitatif, il donne les bases d’une réflexion en mouvement. Constitué de huit textes vifs, Surfiction traverse une bonne partie de la littérature de création (« le roman expérimental ») des années 60 à aujourd’hui plus particulièrement aux U.S.A. Raymond Federman sait de quoi il parle, puisqu’il fut un des premiers de sa génération avec Quitte ou double (1971) à révolutionner le roman (dans la lignée de Cervantès, Sterne ou Joyce). Le bonhomme n’hésite d’ailleurs pas à se citer lui-même… Le texte inaugural est un « manifeste postmoderne » : écrit en 1973, ce texte programmatique n’a pas pris une ride, si ce n’est, peut-être, dans l’utopique part...
juillet 2006
Le Matricule des Anges n°75