La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Éditeur La chasse spirituelle

décembre 1996 | Le Matricule des Anges n°18 | par Thierry Guichard

Créée il y a un an, la maison d’édition Novetlé associe l’élégance, la finesse et la qualité littéraire. Commelle prend son temps, elle devrait durer.

On repère une maison d’édition à son logo, sa couleur, parfois à son papier. Novetlé (prononcez novélé) réunit ces trois paramètres d’une façon tout à fait réussie. En effet, cette maison d’édition, créée par Jean-Michel Binsse et Catherine Martinez, offre la qualité graphique de son logo, un idéogramme chinois dessiné par Victor Segalen ; celle du papier, un Galgo qu’on ne trouve qu’en Espagne et qui donne cette couleur crème tachetée de gris. De beaux livres peu chers (de 59 à 90 FF) sur la couverture desquels, en New-dey script s’affiche le nom de la maison qui est aussi celui d’un village catalan d’outre-Pyrénées oùles éditeurs possèdent une demeure. Novetlé réside à Saint-Denis au nord de Paris mais les livres sont fabriqués en Espagne, « parce que c’est moins cher et que ça nous permet d’aller de temps en temps dans notre maison catalane. »
Pour gagner sa vie, l’homme travaille depuis sept ans à la librairie Flammarion du centre Georges Pompidou à Paris. C’est dire qu’il connaît la situation du livre. Le bonhomme s’est donc lancé dans l’édition sans crédulité. Résolument « opposé à l’effet vitesse » il désire cheminer lentement mais sûrement. Novetlé est une maison faite pour durer.
Par « un cheminement personnel », Jean-Michel Binsse a construit son projet très lentement à la suite d’un deuil qui le laissera, un moment, muet. La pluie a une part de responsabilité dans l’entreprise : condamné à rester enfermé sous la menace du déluge, le futur éditeur découvre dans la petite librairie du village où il se trouve en congé Œdipe roi de Sophocle en collection Librio. Cette lecture va l’inciter à dévorer quelques deux cents pièces de théâtre en deux mois. Et à découvrir Orphée roi de Segalen qui va devenir la figure emblématique de la maison d’édition.
Jean-Michel Binsse se lance seul dans l’aventure après avoir économisé les 70 000 francs nécessaires à la constitution de la S.A.R.L. Ses premiers titres délimitent déjà les champs d’intérêt de Novetlé : la musique avec Voix mortes : musiques maories de Victor Segalen, l’art avec Michel-Ange d’Eugène Delacroix et ce qu’il classe dans la collection L’Esprit des fables ( « concession que j’accorde à la fiction » ) où l’on trouve notamment La Chasse fantastique un récit de François Augiéras et Paul Placet précédé d’une très belle préface. Le point commun entre tous ces textes ? « Je suis à la recherche d’une parole de rébellion ». Une rébellion qui conduit, à travers les premiers titres de son catalogue à une recherche spirituelle.
Hors collection, ont paru également Le Silence habité des voyages un texte de Joël Vernet sur des photos de Pierre Verger et Journal d’Alger de Jean Sénac qui valut à Novetlé les rares articles dans la presse et donc, en retour, de recevoir des manuscrits sur l’Algérie. « Mais je ne tiens pas à en recevoir ; je n’ai pas le temps de la lecture. J’espère pouvoir publier un jour des premiers livres, mais j’attends d’avoir une trésorerie pour...

Cet article est réservé aux abonnés.
Auteurs, critiques, interviews, dossiers thématiques: découvrez tous les contenus du Matricule des Anges.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

LMDA papier n°18
6.50 €