La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Pour vivre heureux

mars 1997 | Le Matricule des Anges n°19 | par Éric Dussert

Discours aux frénétiques, ou, bazar des confituriers

Pierre Bettencourt s’est fait une spécialité des livres beaux et curieux et le plus récent ne déroge pas à la règle : imprimé à usage des bibliophiles, le Discours aux frénétiques ou le bazar des confituriers est un objet luxueux tiré à peu d’exemplaires sur une carte épaisse et présenté en feuilles dans une jaquette sans brochage. Mis en valeur par les illustrations en noir de Fred Bervoets, le texte est atteint d’une même étrangeté puisque Pierre Bettencourt y trace sa propre version de l’histoire universelle. Plus frontalement que dans les fables ethnographiques qui donnaient, tels les Incidents de voyage chez les Morphosiens (Le Piège, Le Passeur, 1994), l’image en négatif des hommes inconstants et cupides, il souligne le caractère carnassier de l’engeance humaine.
Le Discours aux frénétiques est une « inquisition du monde moderne » et à ce titre dénonce la concupiscence comme principe vital de l’Homme depuis son apparition sous la forme d’animalcules océaniques jusqu’aux dérèglements très contemporains de l’économie de marché. Certes le propos n’est pas neuf mais l’originalité de ce Discours tient à ce qu’il montre un Pierre Bettencourt vibrant qui aurait choisi la chaire pour élever sa parole et la transmettre à ses ouailles comme l’auraient fait Bossuet ou Fénelon.
Curieusement, cette éloquence que l’on croit désuète se montre capable, au même titre que le pamphlet, de conserver leur ferveur aux mots et aux dénonciations leur force. De même, le recours à la diction religieuse signale la présence d’un message de sagesse. Comme un remède aux tourbillons de la vie moderne, Bettencourt emprunte une pilule à Charles Fourier et à Voltaire. En d’autre termes il prône pour le bonheur des hommes sa propre expérience, celle du phalanstère harmonieux de la famille dans lequel l’« ermite de Stigny » cultive son jardin.

Discours aux frénétiques ou le bazar des confituriers
La Pierre d’Alun 81, rue de l’Hôtel des Monnaies
1060 Bruxelles (Belgique)
79 pages, 170 FF

Pour vivre heureux Par Éric Dussert
Le Matricule des Anges n°19 , mars 1997.
LMDA PDF n°19
4,00 €