La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Histoire littéraire Propos d’un intoxiqué

mars 1997 | Le Matricule des Anges n°19 | par Éric Dussert

Propos d’un intoxiqué

Entre 1880 et 1920, la drogue est un sujet en vogue, tout comme l’usage du haschich, de l’opium ou de l’éther était immodéré. On sait ce que la littérature doit aux paradis artificiels mais on oublie que la colonisation a favorisé l’importation de nouvelles substances. Embarqué en 1866 pour l’Indochine, le fonctionnaire colonial et disciple de Mallarmé Jules Boissière (1863-1897) s’adonne comme ses collègues à l’opium. Ses Propos d’un intoxiqué (1890) sont le journal d’un fumeur tourmenté par « les sensations perfides et douces », le bonheur d’être pris et l’envie de décrocher. Moins exotique, l’usage que fait Laurent Tailhade (1854-1919) de la morphine répond au besoin d’effacer les douleurs physiques. Mutilé lors de l’attentat Foyot, l’anarchiste admet dans un texte de 1914 que réédite le même éditeur, La Noire Idole : « la détente fut absolue (…) Je serais mort si cela avait duré. » et il ajoute « Pour qui a connu la morphine, il n’est pas d’autre hard labour. »

Paris-Zanzibar
116, rue de Charenton 75012 Paris
95 pages et 40 FF chacun

Propos d’un intoxiqué Par Éric Dussert
Le Matricule des Anges n°19 , mars 1997.
LMDA PDF n°19
4,00 €