La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger L’invention du lecteur

juin 1998 | Le Matricule des Anges n°23 | par Béatrice Bénistant

Une histoire de la lecture

Dans son impressionnante somme consacrée à l’histoire de la lecture l’essayiste argentin Alberto Manguel tente de mettre à nu la figure du lecteur. Outre la richesse des anecdotes, le mérite de l’ouvrage est de montrer l’évolution de la perception intime du lecteur face au livre : cette conscience d’un « je ne suis pas seul » qui s’affirme au fil des siècles, complétant ainsi la description de la relation texte-lecteur dont les mécanismes subjectifs et insaisissables ont jusque-là été délaissés des historiens.
L’auteur, qui fit, entre autres, la lecture à Jorge Luis Borges atteint de cécité à la fin de sa vie, aborde cette pratique dans ce qu’elle a de séduisant, de passionnel pour nous révéler comment, finalement, dans l’aventure de la lecture c’est le lecteur lui-même qui fait de l’ouvrage son propre livre.
L’encyclopédiste évoque le fléau des dictatures et rappelle qu’en passant au IVe siècle d’une lecture orale comme le faisaient les Anciens à une pratique silencieuse, la lecture est devenue un facteur de désordre ; la pensée s’est en effet trouvée libérée de toute autorité, de tout pouvoir.
L’essai, qui est plus une sociologie de la pratique à travers les âges qu’une analyse historique, vient judicieusement compléter le travail plus théorique sur l’histoire du livre fait par Roger Chartier.
Se jouant des notions et des êtres avec beaucoup de naturel, l’essayiste argentin s’amuse à exacerber les contradictions de l’esprit. On peut toutefois regretter que dans ce foisonnement de connaissances la façon dont le lecteur vit le livre, ne soit en comparaison qu’effleurée.
Et l’on ne sait pas à la fin de ce savant traité, dont le projet n’est pas clairement défini, si l’auteur est optimiste ou s’il annonce la disparition de la lecture.

Une histoire de la lecture
Alberto Manguel

Actes Sud
Traduit de l’anglais
par Christine Le Bœuf
428 pages, 148 FF

L’invention du lecteur Par Béatrice Bénistant
Le Matricule des Anges n°23 , juin 1998.
LMDA PDF n°23
4,00 €