La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger Au cœur de la mêlée

juin 2002 | Le Matricule des Anges n°39 | par Pierre Hild

Dans les années cinquante, Arthur Machin, un ouvrier d’une ville du nord de l’Angleterre, rêve d’une autre vie. Sa force naturelle, sa détermination, le poussent à intégrer l’équipe de rugby locale qui pratique le jeu à treize alors professionnel. Il va à la rencontre d’une autre vie : une élévation personnelle entre les terrains boueux où claquent les crampons et les salons bourgeois des huiles locales qui gravitent autour du club ; le chaos sombre et lumineux d’un homme qui évolue entre des sphères neuves et grisantes et le rétroviseur d’un passé qui le réfléchit tantôt comme un héros, tantôt comme un renégat.
Ma vie sportive est le fort roman enfin traduit d’un écrivain, David Storey, qui a reçu le Booker Prize en 1976 et connu les adaptations au cinéma. À la lecture, on pense parfois que ce roman aux teintes sociales, très dialogué, aurait ravi Ken Loach. On sait qu’il enchantera aussi ceux que l’ovale fait vibrer, jusque dans ces rebonds inattendus.
S’il est évidemment un roman de classe, s’il est un roman du rugby sans que celui-ci en soit son centre, Ma vie sportive, malgré quelques longueurs, est l’éclatante réussite d’un romancier dont le premier des talents est de donner une épaisseur psychologique vive à ses personnages. L’éducation d’Arthur Machin passe, à ce titre, par une troublante relation sentimentale avec sa logeuse, Madame Hammond, veuve d’un ouvrier de la même usine que lui. De la main à la main aux mêlées et démêlés de leur histoire personnelle, cette relation est le vrai coeur du texte : une profonde mise en situation du difficile regard que l’on porte sur soi, du lourd regard des autres et du poids des règles d’une société qui siffle durement certains hors-jeu. Poignant.

Ma vie sportive
David Storey
Traduit de l’anglais par Camille Domecq
La Fosse aux ours
320 pages, 21,50 euros

Au cœur de la mêlée Par Pierre Hild
Le Matricule des Anges n°39 , juin 2002.
LMDA PDF n°39
4,00