La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Histoire littéraire Du côté de chez Malaparte

mars 2003 | Le Matricule des Anges n°43 | par Jean Laurenti

Du côté de chez Malaparte

Le succès littéraire n’a jamais vraiment souri à Raymond Guérin. Sa carrière d’écrivain commençait pourtant sous de bons auspices en 1936 avec la parution chez Gallimard de Zobain, un roman épistolaire, puis de Quand vient la fin (récit d’une agonie).
Du côté de chez Malaparte relate le séjour que fit Guérin en 1950 à Capri chez l’auteur de Kaputt. Les conversations rapportées par Guérin révèlent des traits inattendus de la personnalité de « Curzio le Magnifique », « grand mâle à la sombre prunelle » et « à la bouche d’enfant ému ». Guérin met aussi l’accent sur ce qui l’oppose à son ami : « Vous avez, lui dit-il, une expérience publique du monde, tandis que la mienne est privée ».
Un court texte intitulé Fragment testamentaire complète l’ouvrage. Guérin y donne la parole à un écrivain qui renonce à la publication : « j’aurais voulu être aimé (…) et j’ai le cœur déchiqueté à la pensée de toutes les haines et de toutes les cabales qui me cernent. »
En 1953, deux ans avant sa mort, paraît Les Poulpes, roman élaboré durant ses années de captivité en Allemagne et longuement retravaillé ensuite. Son œuvre maîtresse. Un échec public.

Du côté de chez Malaparte
Raymond Guérin
Finitude
94 pages, 12, 50

Du côté de chez Malaparte Par Jean Laurenti
Le Matricule des Anges n°43 , mars 2003.
LMDA papier n°43
6.50 €
LMDA PDF n°43
4.00 €