La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français Tom pouce

septembre 2003 | Le Matricule des Anges n°46 | par Emmanuelle Bal

Trentenaire, David Lespiau s’essaye, après un remarquable livre de poésie énigmatiquement intitulé L’Épreuve du Prussien (Le Bleu du ciel, 2003), au récit : mais il s’agit d’un drôle de récit, un récit-poursuite, comme l’indique le titre. Tom, le personnage principal, va être en effet minutieusement observé, à travers différentes focales. Balayage mental d’une enquête multiple et distante, on retrouve Tom jouant (« Le jeu »), Tom « Dans la chambre », « À table », etc., selon chacun des dix chapitres. Mais c’est à partir de son propre cadavre (« Autopsie »), retrouvé brûlé et tacheté de marques noires, que le récit démarre. Réinventer le corps de Tom est ce que la phrase de Lespiau tente alors. Mais en l’exposant presque froidement, elle use d’un procédé d’amincissement, de clarification et de réduction parfois un peu laborieux. La Poursuite de Tom, à force de fascination pour des idées de construction formelle ou narrative, s’exténue. On s’ennuie également à la poursuite d’un Tom recouvert de caractères noirs, et à la sexualité vraiment cliché. Bien heureusement David Lespiau touche l’essentiel lorsqu’il laisse remonter en lui l’empreinte, même confuse, du monde sensible, de l’enfance, et de l’extériorité. Sa phrase, alors dénuée d’idées, enveloppe son sujet comme la chaleur le corps : elle nous touche vraiment, « même si la nuit tombe avec la fraîcheur et c’est encore meilleur dans l’obscurité, plus profond dans le noir, où les gestes se défont et résonnent avec eux-mêmes. Cela ressemble à la voix… »

La Poursuite
de Tom
David Lespiau
Farrago/Léo Scheer
112 pages, 13

Tom pouce Par Emmanuelle Bal
Le Matricule des Anges n°46 , septembre 2003.
LMDA papier n°46
6,00 €
LMDA PDF n°46
4,00 €