La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Jeunesse Un rêve américain

novembre 2003 | Le Matricule des Anges n°48 | par Malika Person

Les Yeux de Rose Andersen est une histoire tragique qui colle de près à l’actualité, celle des Mexicains qui tentent de franchir clandestinement la frontière pour se rendre au pays de l’Oncle Sam. Dans ce roman, Xavier-Laurent Petit met en scène une famille qui échoue dans un bidonville à Calamocarro, « le trou du cul du monde », qui va tenter le passage « de l’autre côté » et en payer un lourd tribut. Mais ce roman appelle surtout le lecteur à dépasser l’histoire elle-même, à se méfier des apparences souvent trompeuses. Ici, on alterne sans cesse entre le réel et la fiction, entre ce que donnent à voir la réalité et le rêve. L’histoire d’Adriana, 16 ans, est constellée de faux-semblants. De l’autre côté de la frontière, elle fait le ménage dans une usine à rêves, la bien nommée Next Dream Studios. En plein désert, les décors sont en carton-pâte, les yeux de l’actrice principale Rose Andersen, « verts comme des dollars », sont noirs ; Rose Andersen n’est pas Rose Andersen… Rose Andersen c’est Adriana l’âme en peine, telle un fantôme et détentrice d’un secret qu’elle se gardera bien de divulguer… Xavier-Laurent Petit nous aura prévenus dès le titre (plutôt évocateur d’un film glamour hollywoodien), il faut se méfier des apparences. Un roman à lire avec juste ce qu’il faut de distance pour en saisir toute la subtilité et apprécier cette histoire toute en trompe-l’œil.

Les Yeux de Rose Andersen
de Xavier-Laurent Petit
L’École des loisirs, « Médium », 191 p., 10

Un rêve américain Par Malika Person
Le Matricule des Anges n°48 , novembre 2003.