La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Histoire littéraire Croquis de chic

novembre 2003 | Le Matricule des Anges n°48 | par Éric Dussert

Après avoir effectué un Voyage au pays de la quatrième dimension pour le compte des éditions du Colombien Concombre l’an dernier, Éric Walbecq poursuit l’exhumation du brillant Gaston de Pawlowski (1873-1933) en compilant des textes issus des pages friables de la presse des années 1900. Homme de presse, acharné thuriféraire du vélocipède et encyclopédique touche-à-tout, Pawlowski fut l’ami d’Apollinaire et le mentor de t’Serstevens. Surtout, ses idées de géométrie littéraire et de mathématisation de l’amour pousseront Marcel Duchamp à considérer son Voyage comme un livre de chevet et son auteur comme l’inspirateur de sa Mariée.
Fameux directeur de Comoedia, Pawlowski signa bien sûr une quantité d’articles parmi lesquels des perles de grâce et d’humour. Apparenté à l’esprit d’Alphonse Allais, Gabriel de Lautrec ou Georges Auriol, Pawlowski croque ses scènes de chic, manipulant personnages et paysages pour leur faire dire des âneries ou bien de fort jolies choses. Un chien qui suit le tramway, un écorcheur de nuages, des familles entières à la mer ou les petits détails de la décoration charcutière, voilà des sujets à sa main. L’ « ingénieur du temps perdu » Pawlowski brille à ces observations douces et décalées. Tandis que dans les rues ensoleillées, les enfants « Tacitement (…) reconnaissent que, seul, l’arroseur a le droit de diriger le jet ; mais ils revendiquent pour eux-mêmes la canalisation des fuites et l’exploitation de la prise d’eau. » Pawlowski est un délicat humoriste du quotidien.

Paysages animés
Gaston de Pawlowski
Préface d’Éric Walbecq
La Bibliothèque, 144 p., 14

Croquis de chic Par Éric Dussert
Le Matricule des Anges n°48 , novembre 2003.
LMDA PDF n°48
4,00 €