La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Papier agenda Berès, l’art et la science

janvier 2004 | Le Matricule des Anges n°49

L’expert en livres anciens expose ses pièces rares à Chantilly.

C’est dans le fief du duc d’Aumale (1822-1897), quatrième fils de Louis-Philippe, qu’a lieu depuis le 10 décembre dernier et jusqu’au 8 mars prochain l’exposition des « Livres du cabinet personnel » de l’éditeur et libraire d’anciens Pierre Berès. Il paraît naturel que le château de Chantilly l’accueille puisque le duc, considéré comme le Prince des bibliophiles du XIXe siècle, collectionnait les livres anciens et faisait travailler les grands relieurs de son temps. Sa bibliothèque, conservée au château de Chantilly sous la responsabilité de l’Institut de France, permet de mettre en perspective l’évolution du « beau livre » rare grâce à la bibliothèque personnelle de l’un des grands bibliophiles de notre époque. Après Raphaël Esmérian, le colonel Sicklès ou le docteur Lucien-Graux qui avaient réuni des livres aussi prestigieux qu’inaccessibles, Pierre Berès a constitué depuis soixante-dix ans un ensemble d’ouvrages particulièrement beaux, rares et onéreux.
Pierre Berès est né en Suède en 1913 et c’est dès 1931, à Paris, qu’il publie son premier catalogue de vente de livres anciens à prix marqués. Depuis, il a fait fortune. Très actif, il est à l’origine des éditions La Palme (1945), d’expositions d’artistes illustrateurs de livres de bibliophilie tels Henri Laurens ou Pierre Bonnard. Il est aussi le fondateur avec André Chastel d’Art de France (1960) et de L’Enseignement des sciences (1959), des publications qui soulignent les deux axes de la maison d’édition Hermann qu’il a reprise en 1956.
Sa collection est ici représentée par soixante et onze ouvrages vénérables, sinon mythiques, qui impressionneront le visiteur. Depuis l’édition de l’Hypnerotomachie… (1554) de Francisco Colonna réputée parmi les typographes qui ont souvent donné des reproductions de ses magnifiques pages, jusqu’aux reliures des artistes contemporains Rose Adler ou Paul Bonnet, en passant par les illustrations de Nicolas de Staël pour les poèmes de René Char (1952), on a là non pas un ensemble raisonné mais la mise en évidence, l’ostentation proprement dite des choix d’un collectionneur.
Expert en livres anciens, et à ce titre grande figure des ventes prestigieuses c’est lui qui a vendu pour une somme record le manuscrit du Voyage au bout de la nuit de Céline en 2001, Pierre Berès ne s’y est pas trompé en présentant certaines pièces très impressionnantes. On y trouvera du reste les différents types d’ouvrages et de documents prisés des collectionneurs. Les manuscrits autographes uniques le plus souvent, mais il est des auteurs réputés pour leur faculté à produire du manuscrit lorsque les fins de mois sont difficiles comme la version de travail du « Cimetière marin » de Paul Valéry, des éditions originales portant dédicaces de Charles Cros à Manet ou de Michaux à Bergson. Viennent ensuite les « provenances prestigieuses » qui mettent l’accent sur la notoriété des précédents propriétaires l’exemplaire de Rousseau de son Émile ou de l’éducation (1762) ou La Chartreuse de Parme annotée par Proust. Sans oublier les reliures d’artistes, les épreuves corrigées du Coup de dés… de Mallarmé ignorées des spécialistes, un manuscrit de Rimbaud sur papier bleu inconnu jusqu’ici, les éditions originales de la version française de La Description de l’isle d’Utopie de Thomas More (1550), des Fables choisies de La Fontaine (1668), une lettre illustrée de Manet, et même le piquant Uta Makura (poème de l’oreiller), fameux recueil d’estampes japonaises de 1788. Des livres-culte qui laissent rêveur…

« Livres du Cabinet de Pierre Berès » jusqu’au 8 mars 2004 au Château de Chantilly (60) rens. 03.44.62.62.69. ou www.chateaudechantilly.com

Berès, l’art et la science
Le Matricule des Anges n°49 , janvier 2004.