La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger Parmi la nature

avril 2004 | Le Matricule des Anges n°52 | par Bertrand Serra

L' Île, l’océan et les tempêtes

Richard Nelson a vécu chez les Indiens Koyukons, à l’est de l’Alaska. Approcher les êtres vivants, du végétal à l’animal, avec retenue, respect et humilité voilà peut-être l’essentiel de leur enseignement. Pour vivre pleinement cette approche du monde, Nelson a trouvé un « chez-soi » « un lieu qui s’empare totalement de notre cœur et de notre esprit » une île au large de l’Alaska, fouettée par l’océan ; un désert pour les hommes, un abri pour les tempêtes. Un territoire sauvage qu’il partage avec les arbres multi-centenaires, les aigles, les ours, les cerfs, les loutres de mer où chaque rencontre se mue en épiphanie.
Le récit de cette exploration est issu d’un journal, tenu dès ses premières escapades. « Journal météorologique de l’esprit »(l’expression est de Thoreau) d’un homme au milieu du monde, représentant d’une espèce parmi les autres. « Je me demande parfois si je ne devrais pas me précipiter chaque matin au-dehors pour toucher la terre afin de m’assurer qu’elle est toujours là ; toujours vivante. Peut-être avons-nous tous ressenti cette peur, et réalisé à quel point notre subsistance et notre vitalité dépendent de la nature. » L’émerveillement, la force et la simplicité poétiques de ce livre enchanteront ceux ouverts aux mêmes préoccupations que Richard Nelson. Il invitera sûrement les autres à méditer ses réflexions.

L’Île, l’océan et les tempêtes
de Richard Nelson Traduit de l’américain par Josiane Deschamps, Robert Laffont, 424 pages, 22,90

Parmi la nature Par Bertrand Serra
Le Matricule des Anges n°52 , avril 2004.
LMDA papier n°52
6,00 €
LMDA PDF n°52
4,00 €