La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger Solitudes d’écrits

janvier 2007 | Le Matricule des Anges n°79 | par Lucie Clair

Jacob le mutant (suivi de) Chiens héros

Biographies fabriquées et témoignages truqués font partie du jeu de Mario Bellatin. Cette fois-ci, il s’agit de reconstituer un livre fantôme de Joseph Roth La Frontière, perdu sinon détenu par son éditeur allemand. Jacob, héros de ce roman, tient une auberge, est rabbin à mi-temps, perd son épouse et disparaît pour renaître outre-Atlantique dans la peau de sa belle-fille âgée de 80 ans. De l’issue de cette métamorphose, Bellatin nous laisse en suspens, comme déjà à deux reprises « le récit s’arrête de nouveau à ce moment-là », des papiers perdus, une excroissance de versions plausibles, le fil est rompu celui qui enchevêtre les textes, lui, demeure. Car rien ne permet à la lecture de dissocier les bribes de cette Frontière des arguments et analyses de son putatif sauveteur Bellatin. Si l’imposture en elle-même est peu convaincante sans doute aussi par l’absence de réelle volonté de l’auteur la manière de tisser ces sujets entre eux et de les unifier rend ce Jacob le mutant intéressant. Des vignettes en noir et blanc, plans d’eau et étendues desséchées, brins d’herbe et débris, achèvent la mise en abyme d’un récit en tourbillon comme en écho à ceux qui cherchent à « effacer les traces du texte ».
Chiens héros est un reportage cruel. Un homme dans un fauteuil roulant et quasi mutique vit entouré de ses bergers belges malinois. Pauvreté, enfermement, relations ambiguës avec son infirmier dresseur et ses mère et sœur, le récit n’épargne aucune des incongruités comiques ou non qui peuvent surgir de cette métaphore de « l’avenir de l’Amérique Latine ». Rappelons que Bellatin est mexicain et qu’il semble convaincu que la solitude s’applique aussi aux écrits.

Jacob le mutant (suivi de) Chiens héros de Mario Bellatin - Traduits respectivement de l’espagnol (Mexique) par André Gabastou et Gabriel Laculli
Passage du Nord-Ouest, 87 pages, 12

Solitudes d’écrits Par Lucie Clair
Le Matricule des Anges n°79 , janvier 2007.
LMDA PDF n°79
4.00 €