La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Éditeur L’art de la médiation

mars 2007 | Le Matricule des Anges n°81 | par Lise Beninca

Plus qu’une structure éditoriale, Inventaire/Invention est un « pôle multimédia de création littéraire » qui investit tous les supports envisageables pour diffuser la littérature contemporaine. De l’idée, de l’énergie, et beaucoup de travail.

Il est 19 heures et il fait déjà nuit sur le parc de La Villette. Heureusement, Patrick Cahuzac nous a précisé au téléphone que la folie abritant Inventaire/Invention était en travaux (une étrange histoire de plaques rouges manquantes qui empêche de terminer la façade) ; cela facilite le repérage. Avec un plaisir évident, il nous propose pour commencer un petit tour du propriétaire. Et on le comprend, au vu des trois niveaux qui constituent ses locaux, tout de transparence et de lumière, dont le rez-de-chaussée servira pour des lectures publiques dès la fin des travaux. Une fois assis à son bureau, dos à la baie vitrée qui donne sur le canal, Patrick Cahuzac évoque son parcours, les études arrêtées aussitôt après le bac et l’espoir secret de se consacrer à l’écriture, qu’il a fallu mettre de côté de nombreuses années pour penser plutôt à gagner sa vie. C’est en 1990 qu’il tombe enfin dans la marmite de l’édition, lorsque son premier livre est publié chez Gallimard. Il observe avec intérêt le fonctionnement de cette maison, pour laquelle il deviendra lecteur pendant six années. Entre-temps, son deuxième roman est paru. Puis vient l’occasion d’un séjour de six mois au Japon, en 1998, pendant lequel il prend conscience des potentialités d’Internet qui en est encore à ses débuts et dont il revient avec l’envie de créer quelque chose qui se démarque de l’édition « traditionnelle », en rapport avec les nouvelles technologies. Bien que Jean-Marc Roberts lui ait proposé d’éditer son prochain livre chez Stock, celui-ci ne verra jamais le jour, car le désir naissant de l’éditeur va primer sur celui de l’écrivain : en février 1999, Patrick Cahuzac fonde Inventaire/Invention, une revue en ligne, « œuvre multimédia » qui explore tant les questions littéraires que de société. Complètement happé par l’aventure, il cesse d’écrire (légère pointe de regret dans sa voix ?) et installe son projet en Seine-Saint-Denis, dans les préfabriqués du Métafort d’Aubervilliers. Les textes mis en ligne proviennent soit de « chroniqueurs » (comme Karim Madani, Georgy Katzarov, Philippe Guéguen, Marie Gauthier) qui forment les piliers de la revue, soit de commandes à des auteurs rétribués, dans la mesure du possible, dont les premiers sont Patrick Bouvet, Tanguy Viel, François Bon et Alina Reyes. La ligne éditoriale ? « Ce qui me tient à cœur, dit Patrick Cahuzac, c’est la question de l’écriture du réel. Cette notion extrêmement contradictoire, complexe, qui veut tout et rien dire mais qui me parle. Le réel ne tient pas en place, ne se laisse pas saisir, il est fuyant. Vouloir croire comme dans l’écriture réaliste que c’est en employant une langue plate et sans recherche qu’on va saisir le réel est une erreur fondamentale. Le réel se fout de ça. Il attend autre chose. L’idée d’Inventaire/Invention est basée sur cette espèce d’instabilité foncière, l’impossibilité de dire « le réel est là ». Le réel est tout sauf là. Il est où on ne l’attend pas. » Le résultat est un ensemble...

Cet article est réservé aux abonnés.
Auteurs, critiques, interviews, dossiers thématiques: découvrez tous les contenus du Matricule des Anges.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

LMDA papier n°81
6,50 €
LMDA PDF n°81
4,00 €