La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Jeunesse Un cochon au soleil

septembre 2007 | Le Matricule des Anges n°86 | par Malika Person

Christian Oster taquine la fable avec beaucoup d’humour et de légèreté apparente pour illustrer des thèmes maintes fois éprouvés : celui de la différence et de l’amitié. Pour preuve, ce très court récit parsemé des illustrations humoristiques d’Alan Mets, qui, au-delà d’un schéma narratif classique, offre au jeune lecteur l’histoire d’un cochon de ferme qui ne s’aime guère en rose pâle. Il décide de se rendre dans le sud de la France pour y trouver le soleil et bronzer. Vaguement volontaire, le mouton Henri l’accompagne.
Arrivés péniblement à destination, les deux compères, on l’aura deviné, aspirent à deux choses différentes : le premier se délecte de bains de soleil pendant que le second se rafraîchit dans la mer. S’ensuivent des rebondissements successifs qui permettent à l’auteur de construire une situation inextricable dans laquelle sont empêtrés ses personnages flanqués, à ce moment-là de l’histoire, d’un drôle de zèbre en cavale… Le suspense est à son comble. Le lecteur est tenu en haleine. Une tierce de seconde plus tard, le nœud gordien est tranché. La chute est annoncée : chacun sauve sa peau comme il le peut. Christian Oster use, à propos, de dialogues vifs, parfois décalés, et de ressorts comiques empruntés au burlesque qui font de cet épisode le plus drôle et le plus abouti du livre. Au final, la morale est sauve et implicite, comme il se doit.

Le Cochon qui voulait bronzer de Christian Oster, ill. d’Alain Mets, L’École des loisirs, « Mouche », 47 pages, 7

Un cochon au soleil Par Malika Person
Le Matricule des Anges n°86 , septembre 2007.
LMDA papier n°86
6.50 €
LMDA PDF n°86
4.00 €