La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Événement & Grand Fonds Tous des gibbons !

septembre 2007 | Le Matricule des Anges n°86 | par Lucie Clair

Deux parutions individuelles du « groupe narratif » italien nommé « personne » (Wu Ming en chinois) : ou comment la lutte continue en Italie sous une forme retournée et affranchie.

Guerre aux humains

La littérature est politique elle fait œuvre dans la cité, dans le cœur des hommes qui la forment et la conduisent ou la détruisent, elle s’insère dans les interstices d’une réalité souvent oubliée pour mieux la révéler, et amener à voir que « le vrai cohabite avec le faux ». Telle est l’un des axiomes de Wu Ming, pseudonyme collectif de cinq auteurs italiens dans le vent contestataire qui souffle sur la Péninsule depuis plus de dix ans, et pivot bolognais du Projet Luther Blissett (LBP). « Réseau d’Evénements » diffus, le LBP signait l’apparition du « gai mensonge » en rassemblant sous cette unique signature plusieurs milliers de personnes en Europe et Amérique latine autour de performances, productions artistiques et chaos médiatique par canulars (plus que savoureux) interposés quoique parfois d’un goût âpre, tel celui de « l’emprisonnement en Serbie du sculpteur et performeur serbe Darko Maver, tué ensuite par un bombardement de l’OTAN. » Tableaux exposés à Rome et à Bologne, appels à solidarité, « certains critiques respectés prétendirent même connaître personnellement l’artiste. (… Sauf que) Darko Maver n’avait jamais existé. » Mais ses sculptures, des cadavres torturés, se révélèrent être de vraies photos captées sur le Net par les compères. Le tout sur fond de volonté réfléchie de retourner l’emprise des médias sur elle-même et rendre gorge au défaitisme des Debord et Baudrillard qui « n’ont cessé de nous dire que rien ne pouvait véritablement être changé. Nous disons, au contraire, que tout est possible » 1.
Un projet recentré par la fondation des Wu Ming sur la narration et la création des mythes, atelier d’histoires collectif, sans se cacher pour autant dans l’anonymat. Wu Ming 1 le numéro correspond à l’ordre alphabétique, alias Roberto Bui, est connu pour ses engagements auprès des Tute Bianche les « combinaisons blanches », « armée de la désobéissance », formée à s’interposer entre manifestants et forces de l’ordre au Sommet de Gênes de 2001, sa défense des Disobeddienti qui leur succédèrent mais sans sa participation, ses prises à partie avec les anarchistes dont il n’est pas son soutien à Battisti, aux côtés du complice Valerio Evangelisti, auteur de SF fantastique, et en général pour sa présence dans les forums de l’ultra gauche qui tente de « prendre la politique de revers » au sens de Foucault. Une utopie revendiquée de ne pas céder à la « panique morale », ni au cynisme ambiants, et la lecture de New Thing y contribue.
« Guerre aux humains » fonctionne comme un couteau chirurgical à la recherche des zones de sensibilité.
À New York, d’avril à juillet 1967 une série de meurtres atteint la communauté de musiciens : ils ont en commun d’être noirs et de vivre pour le free jazz naissant, révolution radicale portée par Eric Dolphy, Pharoah Sanders, Albert Ayler dans le sillage de John Coltrane. Ce même mois de juillet 67, celui-ci décède des suites d’une hépatite. Entre le début des crimes et la disparition de...

Cet article est réservé aux abonnés.
Auteurs, critiques, interviews, dossiers thématiques: découvrez tous les contenus du Matricule des Anges.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

LMDA papier n°86
6.50 €
LMDA PDF n°86
4.00 €