La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Poésie Miettes fabuleuses

septembre 2007 | Le Matricule des Anges n°86 | par Richard Blin

Bâtons de randonnées

La grande affaire d’Yves Leclair, c’est d’être là, devant ce qui est, dans la pureté tremblante de l’immédiat, la présence comblante d’un ici. Il s’en fait l’humble écolier, se contentant d’accoler quelques mots à leur grain fragile ou de s’accorder à ce qu’il y a d’incontractable dans la page bleue d’une journée, « le bruit d’une scie à bois dans un après-midi désert » ou dans la contemplation des lettres ou des idéogrammes d’un alphabet qu’il ne connaît pas. Le bâton ou le crayon à la main, il poursuit donc la promenade méditative commencée avec son Manuel de contemplation en montagne. À l’opposé du sensationnel, du scandaleux et de l’extraordinaire que prise tant notre société du spectacle, c’est au contraire « l’extra-ordinaire de l’ordinaire » qui le requiert, « l’éclat du fade quotidien », la force du ténu. « J’orpaille l’ordinaire, je tamise l’or du commun ». Privilégiant un état d’innocence et de simplicité (littéralement « sans pli dans l’âme, les yeux… »), et cultivant la clairvoyance du parfait idiot « de plain-pied avec le réel », il est de ceux pour qui la sagesse est une attitude, une affaire de délestage, de désapprentissage, d’allègement. « Plus tu es vide, plus le monde résonne en toi ». Affaire aussi de regard intérieur car Yves Leclair qui pratique la lecture comme la randonnée est de la race des Li Po, Wang Wei et autre Basho. Il sait, comme eux, rester en éveil (« L’éveil serait la pensée dépassée, dépensée ») et entretenir cette plus petite énergie d’âme en laquelle Rimbaud voyait « l’étincelle d’or de la lumière nature ». Une façon de se sentir en totale résonance avec un paysage, la qualité d’un matin ou un sourire qui devient « passerelle au-dessus de l’abîme ». Un authentique mélange de saveur, de savoir et de sagesse sensible.

BÂtons de randonnées d’Yves Leclair
La Table ronde, 160 pages, 14

Miettes fabuleuses Par Richard Blin
Le Matricule des Anges n°86 , septembre 2007.
LMDA papier n°86
6.50 €
LMDA PDF n°86
4.00 €