La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Jeunesse L’amour, toujours

novembre 2007 | Le Matricule des Anges n°88 | par Malika Person

Le Miraculeux voyage d’Édouard Tulane

Illustration(s) de Bagram Ibatouline
Editions Tourbillon

Avec ce nouveau conte initiatique, la romancière américaine Kate DiCamillo aborde le délicat sujet de l’apprentissage de l’amour. Le roman explore méthodiquement les émotions d’un lapin de porcelaine aimé par toutes les personnes à qui il a appartenu, sans jamais leur donner d’amour en retour, ni ayant même jamais songé. Il en sera puni. Jouet de luxe au départ, Edouard Tulane dégringole l’échelle sociale à vitesse grand V : il se retrouve dans le sac d’un vagabond, épouvantail, jeté dans une décharge publique… Edouard Tulane connaît de multiples déboires (perdu, abandonné) et vit des expériences très difficiles (mort d’une petite fille qui l’adorait) avant de se retrouver dans le magasin d’un vendeur de poupées de porcelaine. Cette retraite forcée l’oblige à réfléchir, à faire un retour sur lui-même pour comprendre et accepter que l’amour est un sentiment complexe (joies et peines) qui se vit dans la réciprocité. Même si le propos de Kate DiCamillo est un peu rapide, Le Miraculeux Voyage d’Edouard Tulane parvient à mener le lecteur dans des aventures extraordinaires, un peu à la manière des romans anglais du XIXe siècle. D’une écriture limpide, Kate DiCamillo sait retranscrire les atmosphères pesantes ou heureuses et la diversité des émotions de ses personnages, relayées par les belles illustrations de Bagram Ibatoulline. L’auteur prête à ce lapin hors du commun des questionnements existentiels alors qu’elle ne lui donne ni la parole, ni le pouvoir de se mouvoir (ni les membres, ni les yeux). Kate DiCamillo concentre l’attention sur l’essentiel sans possibilité d’échappatoire. Le lecteur ressent l’étau dans lequel semble se trouver Edouard Tulane, tel un nouveau-né emmailloté, car, c’est bien d’une naissance dont il s’agit ici, celle de l’acquiescement aux sentiments.

Le Miraculeux Voyage d’Edouard Tulane
de Kate DiCamillo - Ill. Bagram Ibatoulline
Traduit de l’américain par Sidonie van Den Dries, Tourbillon, 204 pages, 12,95

L’amour, toujours Par Malika Person
Le Matricule des Anges n°88 , novembre 2007.
LMDA papier n°88
6.50 €
LMDA PDF n°88
4.00 €