La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Théâtre Heureux, les fous…

avril 2008 | Le Matricule des Anges n°92 | par Etienne Leterrier-Grimal

Dans les montagnes des Balkans, un monastère transformé en asile d’aliénés voit un jour arriver son nouveau médecin. Ce dernier fait rapidement la connaissance de ses patients : Fétissov le taciturne, Hatcho qui sait lire sur les lèvres, Mateï le tsigane schizophrène qui a sans cesse peur qu’on l’écrase, Davud l’impuissant, Cyril le cleptomane, et une femme, Pepa. Tous accueillent le nouveau venu, l’intègrent à leur autarcie qui est aussi un exil où l’absence de tout référent extérieur rend la folie ordinaire et normale.
Jusqu’au jour où un largage de l’ONU destiné à Sarajevo atterrit malencontreusement au milieu de la cour du monastère. Menace ou Providence ? L’événement pousse Fétissov, jusqu’alors frappé de mutisme, à prendre le commandement de la troupe qu’il réorganise en bataillon volontaire des Nations Unies. Tous ensemble, sous le regard complice du médecin, ils réinventent une discipline, déclarent territoire autonome leur vieux monastère et cherchent à contacter les puissances occidentales au moyen de pigeons voyageurs. Finalement, suite à un signal secret trouvé sur un petit oiseau, l’unité auto-déclarée de l’ONU se met en marche…
Monté par Didier Bezace au festival d’Avignon en 1999 et publié la même année par les éditions Actes Sud, Le Colonel-oiseau trouve dans la présente réédition un signe de reconnaissance mérité. À travers une écriture qui sait plaider tout en utilisant les ressources du merveilleux et de la poésie, Hristo Boytchev semble vouloir rendre, par la grâce d’une erreur de largage et d’un envol de pigeons voyageurs, les déshérités du monde un peu plus heureux.

Le Colonel-oiseau de Hristo Boytchev
Traduit du bulgare par Iana-Maria Dontcheva
L’Espace d’un instant, 92 pages, 12

Heureux, les fous… Par Etienne Leterrier-Grimal
Le Matricule des Anges n°92 , avril 2008.
LMDA papier n°92
6.50 €
LMDA PDF n°92
4.00 €