La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Histoire littéraire Volontiers, volontiers

avril 2008 | Le Matricule des Anges n°92 | par Gilles Magniont

Antoine Gombaud, chevalier de Méré, naît en 1607. Gentilhomme de toute petite noblesse provinciale, il n’approchera la cour que de manière éphémère ; mais il la rêvera au fil de ses Conversations et Discours, qu’il commence à écrire à l’âge de 71 ans. Il s’y fait le théoricien souriant de l’honnêteté - entendez chez lui l’art de plaire en société, et de s’adapter toujours aux circonstances. Par exemple, il indique que quand « on est avec des personnes qu’on voit familièrement, la manière libre est la plus commode ». Et remarque aussi que ceux « qui parlent beaucoup, et qui ne font que réciter, ne sont pas d’un aimable entretien ». Ce en quoi ils se distinguent d’un « esprit agréable et de bonne compagnie », qui pour sa part « met toute l’assemblée en gaieté ». Il reste que d’une manière générale « l’excellent choix des mots, et l’adresse de s’expliquer de bonne grâce, viennent du sentiment de ce qui sied le mieux en chaque manière ». Et force est de constater que « ceux qui sont à la Cour se font plus d’amis et de connaissances que ceux qui sont dans la solitude ». On agrée (on veut plaire, on a compris la leçon !), on dodeline de la tête. Quant à Patrick Dandrey, il évoque dans sa préface (la seule nouveauté de ces Œuvres complètes, reproduction d’une édition de 1930) une « méditation sociale et morale de haute volée », une « algèbre subtile » qui connut quelques réalisations ultérieures, telle « l’école républicaine en France, de la fin du XIXe siècle aux années 90 du XXe ». Mais à quelle heure ? Il faut croire que le revival fumarolien des salons a encore de beaux jours devant lui. Révisons en conséquence les jugements hâtifs de la modernité, et va pour la mérézina : Antoine Gombaud est un esprit de premier plan, Alain Juppé le tribun le plus percutant de notre temps, Alain Touraine son essayiste le plus subversif, et le Lexomil sa plus belle invention.

Œuvres complÈtes du Chevalier de Méré
Kincksieck, 224 pages, 45

Volontiers, volontiers Par Gilles Magniont
Le Matricule des Anges n°92 , avril 2008.
LMDA papier n°92 - 6.50 €
LMDA PDF n°92 - 4.00 €