La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Poésie Biographie des idylles

octobre 2008 | Le Matricule des Anges n°97 | par Richard Blin

Biographie des idylles

Recoudre à l’envers et patiemment toute déconvenue// Jusqu’à la bonne surprise/ Des évasions programmées », lit-on en exergue du nouveau recueil de Sandra Moussempès. Biographie des idylles, un beau titre pour suggérer l’altérité du sensible et introduire à ces évidences qui tout en étant elles-mêmes sont aussi autre chose. L’idylle relève de ce champ de tensions mouvantes, de ces miroitements flous. Ne serait-ce qu’au regard de l’irrémédiable écart entre le corps rêvé et le corps de la vie vécue. C’est dans ce jeu que tout se passe, dans cet entre deux - entre deux mots, entre image et reflet, rêve et réalité _ que se produisent tous les trébuchements, toutes les chutes, tous les ratés bouffons. Sandra Moussempès aime ces « complications de l’amour sans doublure ». Elle en joue en parodiant le rêve d’idylle chaleureuse, en le déjouant, en quelque sorte. Elle le décontenance, l’anamorphose à travers la déclinaison biaise de figures destituées, de « princesses compatibles », de promesses qui deviennent des « promises ». Elle cadre, à sa façon le spectacle des apparences, découpe une réalité qu’on dirait déjà saturée de sens imposé. Elle fixe des scènes, des blocs d’intensité, des traces d’affects. « Tout relève du dénuement de chaque réalité mise en scène/ le geste d’amour du personnage bien que relatif/ se conçoit comme un déguisement : « sachez que je suis en train de vous/ cacher quelque chose » ».
Ce qui s’impose n’apparaît que pour disparaître dans l’entrechoc avec d’autres éclats de représentation. Notations cinétiques et engrenages goguenards se succèdent comme pour mieux souligner la distance séparant toujours ce qui est de ce qu’on aimerait qu’il fût. Et cet infranchissable, Sandra Moussempès lui donne des seuils d’avènement et des bords de transition. Une belle manière d’être et de se perdre entre « évidences hasardeuses » et « l’exact opposé du verbal ».

biographie des idylles
de sandra moussempès
Éditions de l’Attente, 46 pages, 6,50

Biographie des idylles Par Richard Blin
Le Matricule des Anges n°97 , octobre 2008.
LMDA papier n°97
6.50 €
LMDA PDF n°97
4.00 €