La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

éditions Attente

A propos

L'appel de l'ailleurs En 1992, année de naissance du Matricule des Anges, le monde de l’édition compte quatre maisons de plus : La Bibliothèque, L’Attente, Interférences et Chandeigne. Retour sur quatre aventures singulières et indépendantes. Elles sont quatre, nées en 1992, et l’endurance n’est pas la seule qualité qu’elles partagent. Ce qui les rapproche ? Une appétence pour le bel ouvrage (qualité des papiers, élégance des couvertures), le goût de la curiosité, et le sens de l’exploration, même si leurs destinations sont très différentes. Éprise de Lisbonne, Chandeigne sillonne les routes du monde lusophone dont les récits de voyage, notamment, s’abreuvent tant à l’histoire qu’à la littérature. Interférences, créée par Alain et Sophie Benech, explore les domaines russe (Zamiatine, Bouïda, Chalamov) et anglo-saxon, avec un...
février 2019
Le Matricule des Anges n°200

Cuisine indépendante

Maison publiant de la poésie contemporaine, les Éditions de l’Attente savent surprendre, varier et mêler leurs activités. Propos d’un duo passé maître dans l’art des bonnes associations. Tout en restant attachés à « l’écologie culturelle » de leur maison aux modestes moyens, Franck Pruja et Françoise Valéry ont constitué un catalogue aujourd’hui reconnu dans le domaine de la poésie contemporaine. Ils ont accompagné les premiers pas d’auteurs tels Frédéric Léal, Hélène Gerster ou Frédéric Forte. Ils ont publié Nathalie Quintane, Véronique Pittolo ou Charles Pennequin. Emmanuel...
juin 2006
Le Matricule des Anges n°74

Ouvrages chroniqués

Liste alphabétique des titres


Biographie des idylles
de Sandra Moussempès
2008
Lmda N°97 Recoudre à l’envers et patiemment toute déconvenue// Jusqu’à la bonne surprise/ Des évasions programmées », lit-on en exergue du nouveau recueil de Sandra Moussempès. Biographie des idylles, un beau titre pour suggérer l’altérité du sensible et introduire à ces évidences qui tout en étant elles-mêmes sont aussi autre chose. L’idylle relève de ce champ de tensions mouvantes, de ces...
Biographie des idylles
octobre 2008
Cinéma de l’affect
de Sandra Moussempès
2020
Lmda N°210 Entre exorcisme et théâtre vocal, la poésie de Sandra Moussempès donne présence aux forces qui sont à l’œuvre dans la matière de la voix. Saturée d’impalpable et de magnétisme l’écriture de Sandra Moussempès, et tissée des hauts mystères de ce que la voix fait au lecteur ou à l’auditeur. « Boucles de voix off pour film fantôme » annonce le sous-titre de son nouveau livre, Cinéma de l’affect se décline en sept séquences. Elles scandent les différentes étapes d’une déambulation parmi des dispositifs sonores, visuels et sensoriels...
La chair de la voix
février 2020
Colloque des télépathes
de Sandra Moussempès
2017
Lmda N°186 Par le corps et la voix, la poésie de Sandra Moussempès nous fait voyager dans un temps imagé, entre dissonance et fascination. Avec une étonnante cohérence, et sa sensibilité si particulière aux saillances et aux pré- gnances des images, c’est encore et toujours ce qui se cache derrière leur puissance d’affect qu’interroge Sandra Moussempès dans son nouvel opus. À partir de son parcours existentiel et de ses souvenirs d’enfance – cette patrie intérieure tout imprégnée de palpitations secrètes, d’éblouissements mais...
L’art des conjugaisons paradoxales
septembre 2017
La Connaissance de l’extase
de Éric Pessan
2019
Lmda N°203 Face aux surgissements de la violence, de la bêtise et du racisme, qu’est-ce que la littérature peut dire ? Dans un monde qui nie toujours plus ses valeurs, comment l’écrivain doit-il réagir ? Récits de l’inconfort. C’est à hauteur d’homme qu’Éric Pessan ici pose les questions auxquelles chacun, probablement, est un jour confronté. Pour peu que ce chacun-là ne vote pas pour le Rassemblement national, ne préconise pas la peine de mort à tout va sauf pour les embryons, n’appelle pas au massacre des homosexuels ou au voile obligatoire pour les filles. Les questions traduisent de l’impuissance (quoi...
Le livre des questions
mai 2019
Je suis une grande actriste
de Cécile Mainardi
2007
Lmda N°81 Septième livre depuis Grièvement (1992) au récent La Blondeur (2006), Je suis une grande actriste confirme la singularité de la voix de Cécile Mainardi, à même hauteur que celle de Véronique Pittolo, Caroline Dubois ou Isabelle Pinçon, par exemple. C’est la vitesse, le décalage permanent, et, tout compte fait, le déséquilibre toujours affleurant, qui caractérise peut-être le mieux ce...
La stéréophonie de Cécile
mars 2007
Katrina : Isle de Jean Charles, Louisiane
de Frank Smith
2015
Lmda N°167 L’écrivain et vidéaste Frank Smith, qui se déclare volontiers un Poetic war reporter, développe dans Katrina une forme littéraire hybride en écho aux réalités de notre époque. Selon le Huffington Post, les ouragans d’appellation féminine sont trois fois plus destructeurs que leurs homologues masculins au motif que, les noms de fille suggérant la douceur, les précautions prises sont moindres. « Cela prouve à quel point nos associations d’idées dirigent nos actions », estime Hazel Rose Markus, enseignante en sciences du comportement à l’université de Stanford. Et si...
L’île, espace littéral
octobre 2015
Précis de nos marqueurs mobiles
de Pierre Parlant
2006
Lmda N°76 Les nouveaux livres de Pierre Parlant sont des leçons de poétiques revigorantes, des dérives durement interrogatrices de l’acte d’écriture… face à l’époque. Le neuvième livre de Pierre Parlant est un petit volume jaune, couleur Pastis 51, relevé d’un titre olive assez intrigant : ce Précis de nos marqueurs mobiles l’est d’autant plus que le sujet principal du livre est tout simplement manquant et remplacé par huit points de suspension. Seul indice, le sujet est féminin singulier. Il aura à se conjuguer ainsi et selon cette pente prédicative, on...
L’entrée du Parlant
septembre 2006
Saint-Germain-en-Laye
de Anne Savelli
2019
Lmda N°207 Trente ans après l’avoir quittée, Anne Savelli se replonge dans la ville de son enfance, le temps d’un recueil empreint de nostalgie et de frustration. Ce sont les années 70, Peau d’âne de Jacques Demy fait la une des cinémas, l’enlèvement de la pauvre petite Marie-Dolorès agite les médias, tandis que le château de Saint-Germain-en-Laye surplombe l’enfance, puis l’adolescence de la narratrice. De cette ville mal-aimée jaillissent tant de souvenirs, qui se présentent comme des esquisses au trait un peu affaissé d’être restées verrouillées...
Retour au pays natal
octobre 2019
Schrek
de Véronique Pittolo
2003
Lmda N°48 Schrek est un livre ludique sur les monstres gentils. Véronique Pittolo, à qui l’on doit Montage (Fourbis) ou Héros (Al Dante) travaille à expérimenter ses propres expériences. C’est ce qui fait le ton de sa poésie entre autobiographie et exercices de constructions fictionnelles. C’était le cas de Héros et de son lien à certains plans du cinéma, c’est le cas de Schrek et de ses rapports avec...
En bref
novembre 2003
Le Seul jardin japonais
de Sandra Moussempès
2005
Lmda N°69 Court mais dense, énigmatique et troublant, le dernier recueil de Sandra Moussempès. Une fausse mise à nu, une traversée du jardin du désir et des amours, où tout n’est qu’une « question de perception », de passe et d’impasse, de connivence et de coïncidence. « Avec un casting de rêve on fabrique un mausolée ». Ce qui caractérise ce qu’écrit Sandra Moussempès, c’est une façon d’évoquer le...
Douce dislocation
janvier 2006
Va te faire foutre - Aloha - Je t’aime
de Juliana Spahr
2018
Lmda N°194 Va te faire foutre - Aloha - Je t’aime de Juliana Spahr Traduit de l’anglais (États-Unis) par Pascal Poyet, L’Attente, 100 pages, 12 La poésie de l’Américaine Juliana Spahr, telle qu’on peut la lire dans ce volume qui, pour être bref, n’en fait pas moins preuve d’une belle densité, se construit dans un entre-deux qui se joue des définitions. À mi-chemin d’une subjectivité insinuée...
Va te faire foutre - Aloha - Je t'aime de Juliana Spahr
juin 2018

Auteurs