La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger Freelander

mai 2009 | Le Matricule des Anges n°103 | par Chloé Brendlé

Un ancien professeur d’histoire de Zagreb, la soixantaine, prend sa vieille et fidèle Volvo, Jolly Jumper moderne, pour récupérer à Sarajevo l’héritage d’un oncle à peine connu, puis, mission accomplie, rentrer dare-dare. Ce troisième roman traduit en français de lMiljenko Jergovic se présente comme un road-movie littéraire, dans l’actuelle Bosnie, d’un homme qui semble libéré de tout, « freelander », et qui se retrouve pourtant prisonnier de lui-même. Lui qui ne rêvait plus, le voilà embarqué dans la zone cotonneuse de la mémoire, des fantasmes et de l’Histoire, multipliant les rencontres improbables, dans des scènes quasi surréalistes : là, un couple se lamente sur le corps de ses chevaux agonisant au beau milieu de l’autoroute, en essayant d’extirper le nouveau-né du ventre de l’un ; ailleurs, lors d’un match, l’on fait hurler de douleur un ours dans les gradins… Cette traversée d’un pays en miettes est prétexte à une dérision de l’identité : les boîtes aux lettres portent encore le nom des habitants des années 60 et les panneaux indiquent des villages qui n’existent plus. Quant aux personnages, ils sont tout aussi « imaginaires », qu’il s’agisse des joueurs de foot soi-disant brésiliens, du professeur, desperado des Balkans qui se la joue avec son pistolet, ou encore de son oncle qui a placé une somme d’argent en Suisse sous le code « Freelander » (alors que la voiture du même nom n’existait pas encore), et qui était un « vieil homme d’un pays improbable, d’une ville seulement connue pour l’assassinat d’un prince austro-hongrois et qui, en dehors de ce fait, n’existait pas plus qu’elle ne vivait, tout comme ne vivaient pas les petites villes de Pologne, Bucovine, Roumanie ou Transylvanie, inventées et minutieusement décrites par un Isaac Bashevis Singer et un Gregor von Rezzori. » À travers l’évocation sans concession d’un monde qui a sombré dans les limbes de la fiction, c’est toute la croatitude, unité nationale introuvable, qui est mise à mal avec beaucoup d’humour dans ce parcours d’un « cowboy » sans comb

FREELANDER
DE MILJENKO JERGOVIC
Traduit du bosniaque par Aleksandar Grujicic, Actes Sud, 206 pages, 19

Freelander Par Chloé Brendlé
Le Matricule des Anges n°103 , mai 2009.
LMDA papier n°103
6.50 €
LMDA PDF n°103
4.00 €