La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine français L’épouvante l’émerveillement

juin 2010 | Le Matricule des Anges n°114 | par Dominique Aussenac

L' Epouvante l’émerveillement

Les ouvrages (une trentaine) publiés par les éditions du Chemin de fer depuis 2004 surprennent. D’abord par le choix des textes d’une belle inventivité de langues et de styles (Henry Bauchau, Pierre Autin-Grenier, Violette Leduc, Dominique Mainard, Nathalie Quintane, Nathalie Constans…). Ensuite par leur confrontation au travail d’un plasticien (peinture, dessin, photo-montage, etc.). L’exubérance, la fantaisie, le côté solaire parsemé de points noirs, l’écriture à hauteur d’enfance de L’épouvante l’émerveillement ne pouvaient que trouver leur place dans cette sarabande de mots et d’images. Publié en 1979, ce texte court célébra un retour en écriture apaisé et étonnant de Béatrix Beck (1914-2008), femme remarquable, dernière secrétaire de Gide et prix Goncourt 1952 avec Léon Morin, prêtre. La très enjouée Pamela y raconte sa vie de 2 mois à 13 ans tout en dialoguant avec sa mère et sa grand-mère. Elle décortique le monde, inverse le sens des choses, s’approprie le langage. « - Y a des grandes personnes qui ont pas d’enfants ? - Oui. - Alors comment ça se fait qu’il y a pas d’enfants qui ont pas de grandes personnes ? » En filigrane, des événements graves portent leurs ombres : la guerre d’Algérie, l’antisémitisme, la mort. Mais la vivacité de l’enfance prend toujours le dessus et parvient à doter cette communauté de femmes d’une extraordinaire liberté, d’une lumineuse sérénité. Une solide rampe de lancement pour cueillir la vie à pleines dents. Les dessins très colorés ou très grands gris suivant l’humeur ou l’humour du moment de Gaël Davrinche enluminent les pages avec espièglerie. « Betsabée Rosenblum m’a dit. Elle veut devenir psychanalyste, elle dit que si les nazis avaient été psychanalysés, ils n’auraient pas fait ça. Brigitte Petit a dit : »Les crématoires, c’étaient des couveuses.« Je voudrais plus aller en classe. »

l’épouvante
l’émerveillement

de béatrix beck
éditions du Chemin de fer, 94 pages, 15

L’épouvante l’émerveillement Par Dominique Aussenac
Le Matricule des Anges n°114 , juin 2010.
LMDA papier n°114
6.50 €
LMDA PDF n°114
4.00 €