La lettre de diffusion

Votre panier

Le panier est vide.

Nous contacter

Le Matricule des Anges
BP 20225, 34004 Montpellier cedex 1
tel 04 67 92 29 33 / fax 09 55 23 29 39
lmda@lmda.net

Connectez-vous avec les anges

Vous n'êtes actuellement pas identifié. Pour pouvoir commander un numéro, un abonnement ou bien profiter, en tant qu'abonné, des archives en ligne, vous devez vous connecter avec votre compte.

Retrouver un compte

Vous avez un compte mais vous ne souvenez plus du mot de passe ? Vous êtes abonné-e mais vous vous connectez pour la première fois ? Vous avez déjà créé un compte, peut-être, vous ne savez plus trop ?

Créer un nouveau compte

Vous inscrire sur ce site Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

Informations personnelles

Pas encore de compte?
Soyez un ange, abonnez-vous!

Vous ne savez pas comment vous connecter?

Domaine étranger Le Petit oiseau va sortir

mars 2011 | Le Matricule des Anges n°121 | par Thierry Guinhut

Le Petit oiseau va sortir

A mi-chemin de Raymond Carver et de Philip K Dick, si bien entendu il est possible de réaliser ce grand écart entre le minimaliste et le science-fictionniste déjanté, on pourrait imaginer de trouver Vonnegut nouvelliste. Certes, il est moins connu que ses monstres ennemis, mais les nouvelles de cet Américain, né en 1922 et disparu en 2007, ont quelque chose de sérieux et de loufoque à la fois. Tout un petit peuple de paumés et de dérangés « va sortir » et s’emparer, malgré leur condition pitoyable, durablement de la mémoire du lecteur. Derrière l’écran de fumée de la légèreté, la noirceur apparaît. L’inventeur du « confido », boîte amie qui converse avec nos pensées, se voit dépassé par sa créature, qui a su révéler notre pathétique solitude : « c’est directement connecté à ce qu’il y a de pire en nous ». Un « fubar », chef de service du « bordel » ambiant, reçoit une nouvelle secrétaire qui dévaste son désert érotique et existentiel. Un couple a pour enfant un livre déstabilisateur… Parfois, l’on glisse jusqu’à la satire politique. De la chronique urbaine et policière à « l’élimination des habitudes indésirables, des peurs irraisonnées » par un hypnotiseur, l’ironie s’en donne à cœur joie pour se moquer des mœurs des contemporains de toujours (comme dans Barbe bleue, autobiographie fictive que l’on réédite conjointement). D’une fantastique « Salle des miroirs » en passant par de minuscules extraterrestres surgis d’un drôle de coupe-papier, ou une civilisation de « fourmis pétrifiées » aux livres microscopiques et au génocide étrangement humain, genres et registres se télescopent. Mêmes inégales, ces quatorze nouvelles inédites venues des années cinquante se démarquent par la précision de l’écriture : être l’un des maîtres littéraires de la contre-culture américaine n’empêche en rien la concision, l’efficacité narrative avec juste ce qu’il faut de rhétorique, le grand art dans un format modeste…

Thierry Guinhut

Le Petit oiseau va sortir
Kurt Vonnegut
Traduit de l’anglais (états-Unis) par Christophe Mercier
Grasset, 382 pages, 20

Le Matricule des Anges n°121 , mars 2011.
LMDA papier n°121
6.50 €
LMDA PDF n°121
4.00 €